Edito

Un édito de Dorian de Meeûs.

Peu avant les élections, nous écrivions qu’il fallait éviter le blocage total au fédéral en ne précipitant pas la formation des gouvernements régionaux qui rendrait inconcevable toute coalition majoritaire à la Chambre. L’expérience de 2014 a laissé des traces dans les mémoires. Un mois et demi après le scrutin, force est de constater que le blocage est inversé : l’absence de vue sur les majorités régionales en Flandre, surtout, mais aussi en Wallonie, obscurcit encore les pistes pour le fédéral.

(...)