Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

Bpost a finalement renoncé à son projet de faire payer à ses clients 50 centimes par retrait bancaire. La décision était en effet incompréhensible pour une entreprise qui avait réussi, depuis sa transformation, à placer le client au centre de ses préoccupations. Mais ce projet, annoncé pour le 18 mars prochain, changeait brutalement le statut du client de bpost ; autrefois client roi, il devenait vache à lait. Car payer pour pouvoir disposer de son argent, est-ce justifié ? Non : c’est prématuré, exagéré, gonflé.