Edito

Un édito de Dorian de Meeûs.

Depuis octobre 2014, la N-VA faisait le nécessaire pour s’afficher comme un partenaire loyal au fédéral. Cette loyauté a surpris la classe politique, jusque dans les rangs du MR. Avec le temps, cette réputation s’est installée et, hormis les sorties fracassantes et polémiques de Theo Francken, le gouvernement semblait lancé pour tenir jusqu’aux élections de mai 2019. Certains, à commencer par le Premier ministre, envisageaient déjà la saison 2 de la coalition "suédoise".

(...)