Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

Toute campagne électorale connaît ses excès, ses dérapages, ses erreurs. Deux élus Ecolo sont tombés bien bas en pratiquant le racolage communautaire dans un de leurs tracts. Les valeurs universelles que prône le parti, son engagement réel pour le climat, la solidarité, la justice, ont été rayés d’un trait par, Zoé Genot et Ahmed Mouhssin, qui ont diffusé, mercredi sur le marché de Laeken (Bruxelles), un document aux relents communautaristes inacceptables.