Edito

Un édito de Vincent Braun.

La bataille qui s’engage pour libérer Mossoul de l’emprise de l’organisation Etat islamique est plus qu’un défi militaire pour l’Irak. C’est une reconquête, outre de son territoire, de son unité nationale. Et, jusqu’ici, rien ne montre que le gouvernement de Bagdad y parvient. L’Irak reprend le contrôle de ses villes mais avec quel horizon ?

Le nouvel Etat irakien, qui doit émerger dans l’après-Daech, ne peut se contenter d’être un Etat revanchard, tel qu’il l’est depuis la fin de l’occupation américaine. Un Etat où un gouvernement sous influence chiite - la confession majoritaire - iranienne a repris les rênes d’un pays longtemps soumis à un régime sunnite brutal et sanguinaire.