Le sperme, une semence sacrée

Avec le tantrisme, le sexe, l'érotisme et la sensualité - habituellement considérés comme des moyens et des occasions de chute - deviennent les instruments privilégiés de la libération

P.A.

Dans les religions extrêmes-orientales, et principalement le tantrisme, le sperme est ce que l'homme a de plus précieux en lui: son énergie vitale. On l'appelle le bindu, un terme qui désigne également le zéro et le point. Un texte majeur du yoga tantrique, le `Hatha yoga pradipika´, précise que `la chute du bindu, c'est la mort; la vie, c'est la conservation du bindu´. C'est dire toute l'importance de cette laitance pour les adeptes du tantrisme.

Le problème, en fait, c'est que l'activité sexuelle débouche la plupart du temps sur l'émission du bindu. `Cette dépense de l'énergie sexuelle apparaît comme une déperdition ruineuse qui amoindrit l'intellect, explique Jean Nadou, professeur de civilisation indienne. Elle épuise le potentiel ascétique que l'on appelle tapas, et qui s'acquiert si durement dans le refus de tout mode de plaisir et dans le réfrènement des instincts vitaux.´ C'est pourquoi le tantrisme indien propose à ses adeptes une ascèse de type yoguique (le kundalini yoga) dont l'objectif est d'utiliser les feux ou énergies issus des expériences sexuelles, érotiques et sensuelles pour atteindre l'éveil et parvenir ainsi à la prise de conscience de l'énergie salvatrice au centre de sa corporéité.

FAIRE CIRCULER L'ÉNERGIE VITALE

Ainsi le tantrisme propose-t-il une série d'exercices apprenant à l'homme l'art du coïtus reservatus

(étreinte réservée). L'adepte de base se contente de conserver son `essence spermatique´, qui est une forme de Souffle à l'origine du monde; il peut alors éloigner les maladies, prolonger sa vie et rendre son corps léger. Les maîtres, eux, passent à un stade supérieur qui consiste non seulement à retenir cette essence, mais aussi à l'agiter pour la faire circuler et remonter jusqu'au cerveau, à travers le canal médullaire. Cet acte, très ritualisé, ne peut s'accomplir qu'à des moments et en des lieux précis, déterminés par le contexte cosmique. L'assistance d'un maître spirituel expérimenté est également indispensable. En effet, le kundalini yoga consiste à manipuler des forces explosives qui peuvent conduire à la libération définitive de l'être humain, mais aussi à la destruction de l'adepte mal avisé ou par trop impréparé.

Ces explications ne devraient toutefois pas faire oublier le rôle important joué par les femmes dans le tantrisme. Celles-ci disposent effectivement d'une énergie qui leur est propre, la shakti, et qui peut être acquise par le mâle grâce à des rapports sexuels. `Le raisonnement est le suivant: si le sperme est la substance vitale de l'homme, celle de la femme doit se trouver dans un liquide émis par son propre sexe. Et si dans les rapports sexuels normaux (profanes), l'homme s'active et donne un peu de sa substance vitale à la femme en déposant du sperme dans son vagin, l'étreinte tantrique (sacrée) doit être inversée et la femme doit trouver le moyen de donner à l'homme quelque chose de sa propre substance´, explique Jean Varenne, spécialiste de la culture indienne et auteur d'un ouvrage intitulé `Le Tantrisme´ (Albin Michel, Paris, 1997).

Vivement critiqués par la culture indienne, les rituels tantriques se pratiquent généralement dans le plus grand secret. Raison pour laquelle, sans doute, circulent à leur sujet tant d'inepties et de fantasmes. Malheureusement, les aspects sexuels du tantrisme sont trop souvent évoqués, voire enseignés, dans nos pays, par des pseudo-gourous à des élèves avides de pouvoirs et de sensations. Les pratiques en question, quand elles ne valident pas une nouvelle forme d'échangisme, n'aboutissent généralement qu'à des désillusions. Au mieux, les pratiquants se contentent de manifestations inhabituelles des énergies (couleurs, chaleur, visions, tremblements, etc.), ce qui peut parfois renforcer leur ego et aller ainsi à l'encontre de l'idéal yogique. Car professer une théologie du sperme ne signifie pas forcément prôner une sexualité débridée.

DES POUVOIRS MAGICO-ÉSOTÉRIQUES

Les adeptes du tantrisme ne sont pas seuls à accorder une telle importance à l'essence spermique. De nombreux gourous de sectes estiment, en effet, que leur sperme est doté de pouvoirs magico-ésotériques. `Ils en usent et en abusent pour mettre leurs fidèles sur le `droit chemin

Explique Djénance Kareh Tager, journaliste à l'`Actualité des Religions´. Il fut un temps où Moon poussait l'esprit de sacrifice jusqu'à purifier ses adeptes préférées du péché originel par relation sexuelle. A Ecovie, Norman William impose l'homosexualité pour assurer la transmission de son savoir - tout entier dans son sperme...´

© La Libre Belgique 2001