Internet : il faut éduquer, mais comment ?

Donnons-nous les moyens d’avancer dans cette exploration qu’est l’éducation aux médias. Souvent fascinante. Parfois déconcertante. Toujours citoyenne. Opinion d'une formatrice en éducation au médias.

Internet : il faut éduquer, mais comment ?
©REPORTERS
Contribution externe

Une opinion d'Anne-Claire Orban de Xivry, formatrice en éducation aux médias


Une application d’alerte est mise à disposition du grand public pour dénoncer des propos racistes sur Internet (LLB du 04/02/2014). On applaudit, on s’insurge. On crie à la liberté d’expression. On riposte par ses limites. On conclut alors le débat : "C’est tout le problème de l’éducation. L’utilisation d’Internet devrait être enseignée dès l’école primaire pour qu’il soit employé dans le respect des règles." (JM Van Gyseghem, LLB du 04/02/2014)

Nous y voilà. Nous y revoilà. Il faut dire que chaque fait divers autour d’Internet ramène hâtivement à cette même conclusion : il faut éduquer ! Ça tombe bien : des centres de ressources, des ASBL, des enseignants et un même un décret n’ont pas attendu cette conclusion pour concevoir et développer des opérations d’éducation aux médias au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles(1). Bien sûr, il y a la question des moyens financiers. Mais revenons à nos moutons, à nos discriminations.

En visant à développer, pour tout citoyen, des compétences favorisant l’esprit critique, la responsabilité et une créativité active, l’éducation aux médias ne peut que prendre à bras-le-corps cette lutte contre les discriminations. Mais comment ?

Pour commencer, laissons de suite de côté l’attitude protectionniste qui vise à filtrer les contenus médiatiques et à surveiller les usages, considérant Internet davantage comme un amas de dangers plutôt que comme un lieu de socialisation et d’expression et concentrons-nous sur de plus pertinentes tendances éducatives : l’inclusion de la diversité et la sensibilisation contre les discriminations.

Ainsi, la société est plurielle. Elle est composée d’hommes et de femmes, porteurs ou non d’un handicap, aux croyances religieuses diverses, aux origines multiples, aux orientations sexuelles différentes. Des jeunes et des vieux. Cette diversité est à refléter dans les médias. Cette diversité est à inclure dans nos pratiques médiatiques. Y sommes-nous attentifs ? Tenons-nous compte de cette diversité dans nos consommation et production médiatiques ? De nombreuses initiatives d’éducation aux médias nous ouvrent les yeux à cela (2).

Une deuxième piste pédagogique se dessine dans des activités de sensibilisation contre les discriminations. L’éducation aux médias y a tout son rôle à jouer. Elle y va par tâtonnement car les situations sont de plus en plus complexes. Si autrefois une analyse des représentations des femmes dans les campagnes publicitaires pouvait déjà sensibiliser à la question du genre dans les médias, aujourd’hui le rapport garçon-fille au sein des réseaux sociaux apporte d’autres enjeux du respect de l’autre. Les forums, les commentaires sous les articles de presse sont aussi autant de terrains nouveaux d’expression avec ses libertés et ses limites.

Il faut donc oser s’y aventurer. Et c’est ce que le projet européen e-EAV - e-Engagment against Violence -- (3) tente de faire : quelles sont les raisons qui légitiment la violence d’un héros dans une fiction audiovisuelle ? Comment se construisent les règles d’une communauté au sein d’un jeu vidéo ? Comment produire un article collaboratif sur des enjeux sensibles de discrimination ? Autant de questions développées au sein d’activités d’éducation aux médias prêtes à l’emploi. En phase d’expérimentation, ce projet pilote est à la recherche d’enseignants pour tester ces activités(4).

C’est sûr, il y a encore du chemin à faire. Mais commençons déjà concrètement ! Dépassons le traditionnel "il faut éduquer" par des partenariats éducatifs forts, des projets pilotes et des programmes de formation concertés. Donnons-nous les moyens. Les moyens d’avancer dans cette exploration qu’est l’éducation aux médias. Souvent fascinante. Parfois déconcertante. Toujours citoyenne.

(1) Conseil Supérieur de l’Education aux Médias : www.educationauxmedias.eu

(2) www.perspectives-media.be; www.afilmsouverts.be; www.coe.int/mediane

(3) Site du projet e-EAV www.engagmentproject.eu

(4) www.media-animation.be


Sur le même sujet