Survol intensif ou partage abusif?

Le trafic aérien est une réalité de notre époque. Le concentrer au-dessus de certaines zones de Bruxelles, c’est faire preuve d’égoïsme. Le partage constitue la seule solution au problème. Une opinion de Margaux Degen, habitante de Crainhem.

Survol intensif ou partage abusif?
©BELGA
Contribution lecteur
Le trafic aérien est une réalité de notre époque. Le concentrer au-dessus de certaines zones de Bruxelles, c’est faire preuve d’égoïsme....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet