"Ce sont des monstres qui instrumentalisent la religion": la déclaration du Grand Rabbin de Belgique

Le Grand Rabbin Albert Guigui a prononcé un discours à la Grande Synagogue de l'Europe pour rendre hommage aux victimes des attentats de Bruxelles. Une allocution que La Libre Belgique a décidé de publier en intégralité.

Rédaction en ligne
"Ce sont des monstres qui instrumentalisent la religion": la déclaration du Grand Rabbin de Belgique
©Johanna de Tessières

Ce samedi 26 mars 2016, le Grand Rabbin Albert Guigui a prononcé un discours à la Grande Synagogue de l'Europe pour rendre hommage aux victimes des attentats de Bruxelles.

Une allocution que La Libre Belgique a décidé de publier en intégralité.

"Cette semaine, la Belgique a été frappée en son cœur. Cette semaine, l’Europe a été visée par les terroristes qui ont semé la mort et la désolation. 31 morts non encore tous identifiés. Des hommes, des femmes, des enfants ont été fauchés à la fleur de l’âge. Ils ont laissé derrière eux, des membres de familles inconsolables. Certains devaient prendre l’avion pour leur travail. D’autres devaient aller en vacances, se reposer. D’autres enfin, dans la station de métro, devaient se rendre à leur travail ou à l’école.

Il y eut également 300 blessés qui garderont les stigmates de leur blessure pour la vie. Des blessés qui souffrent et qui malheureusement pour certains d’entre eux, ne retrouveront jamais une vie normale.

Aujourd’hui, la Belgique est en deuil, en deuil pour ses enfants.

Je voudrais de ce haut lieu de prière envoyer nos condoléances attristées à tous les membres des familles endeuillées. Leur deuil est le nôtre. Leur tristesse est la nôtre.

Je voudrais de ce haut lieu de prière adresser nos vœux de prompt rétablissement à tous ceux et à toutes celles qui souffrent de leur blessure. Nous prions le Tout-Puissant pour qu’Il leur accorde une guérison totale.

Mes chers frères, mes chères sœurs :

Le terrorisme frappe partout. Que veulent ces tueurs ? Ils veulent semer la mort au nom de Dieu. Ce ne sont pas des religieux, ce sont des monstres qui instrumentalisent la religion, qui détournent les valeurs religieuses pour servir leurs intérêts. Ils veulent déstabiliser nos démocraties, et imposer l’obscurantisme, la haine et la terreur.

Le combat contre le terrorisme est un combat où chaque démocrate doit s’impliquer. Unis, je suis persuadé que nous réussirons à faire reculer ces barbares sanguinaires qui n’ont ni foi, ni loi. Le combat contre le terrorisme, c’est le combat de tous et de toutes.

Les parents sont particulièrement inquiets. Ils ont peur que leurs enfants ne soient happés par ces fanatiques qui profitent de la fragilité des adolescents pour les endoctriner. Je comprends cette peur et je la partage. Aussi, je lance un appel aux responsables européens pour qu’ils créent, une fois pour toute, une police d’internet qui doit éliminer systématiquement toute incitation à la haine et à la violence. Ils ont fait cela pour lutter contre la pédophilie et cela marche. Alors, pourquoi ne pas le faire contre les semeurs de haine ?


Je pense aussi à ces mamans inquiètes. Je leur suggère, pour lutter contre ces fanatiques qui endoctrinent nos enfants, de donner à ces jeunes le maximum d’amour et d’attention. Il faut entourer ces jeunes, parler beaucoup avec eux et surtout les rassurer. Les adolescents ont besoin de cet amour et de cette affection. Ils sont fragiles et sensibles. Il faut donc être à leur écoute.

Il faut favoriser dans les écoles le vivre ensemble et jeter des ponts entre les différentes couches sociales. C’est ainsi que l’on pourrait abattre les murs de préjugés. C’est ainsi que l’autre se révèle à moi tel qu’il est. L’école doit être ce creuset où les enfants doivent s’enrichir mutuellement de leur différence.

Il faut enfin donner à tous nos citoyens des raisons d’espérer. Nous ne devons jamais perdre l’espoir. Les difficultés ont toujours existé. Elles existeront toujours. La vie est une lutte permanente. Mais quand le combat est mené par tous, sans exception, alors la victoire est certaine.

J'appelle chacun et chacune d'entre vous à se mobiliser pour lutter contre tout ce qui peut détruire l’être humain, contre la violence et la haine de l’autre. J'appelle chacun et chacune d'entre vous à prendre part à ce combat exaltant et de mettre ses compétences et ses facultés au service de nos démocraties.

Vive la Belgique.

Vive l’Europe."