Appel au civisme pour soutenir l’économie locale et nationale

Contribution externe
Appel au civisme pour soutenir l’économie locale et nationale
©IPM

Une opinion de José Bardiau (CEO de Crossword) et Frédéric Kroudo

Nous sommes tous, d’une manière ou d’une autre, affectés par le COVID19.

Que ce soit par la nécessité absolue de confinement et ses conséquences financières ou émotionnelles, ou pire, si nous sommes directement touchés dans notre chair par ce virus;

Mais nous savons également que nous allons tôt ou tard vaincre ce virus et sortir à nouveau, mais pas économiquement indemnes !

C’est pourquoi nos actes auront alors une importance primordiale sur l’ampleur des cicatrices financières et humaines laissées par ces semaines de fermeture forcée de nos activités et commerces de proximité.

Les grandes entreprises multinationales pourront, à moindre mal, supporter les conséquences, notamment via l’optimisation fiscale à grande échelle à laquelle elles ont toutes recours légalement; voire en reportant la pression financière à leurs sous-traitants locaux.

Mais quid des indépendants et PME locales ?

Elles représentent une très large part des impôts et taxes collectés pour le bon fonctionnement de nos institutions, et ne pourrons passer la cap et survivre que si nous tous, par notre civisme dans notre façon de consommer, les aidons.

En effet, acheter à une multinationale aidera certainement les actionnaires à maintenir le cours de leurs actions et toucher des dividendes;

Mais acheter à une PME ou un independant local lui permettra de:

- payer les salaires de ses employés

- payer les charges de son entreprise (loyers, électricité, impôts et taxes,...etc)

- payer ses fournisseurs et partenaires indépendants

- mettre un repas sur la table familiale tous les jours

- envoyer ses enfants à la danse, au piano, au sport,..etc (dont les enseignants sont pour la plus part également des indépendants qui ont besoin de vivre)

Alors pensons y tous; avons nous vraiment besoin de cette nouvelle console de jeux à acheter "on Line" dont les bénéfices fiscalement "optimisés" iront dans la poche de porteurs de part anonymes, ou est-il mieux de garder cet argent pour le dépenser quand nous le pourrons chez un restaurateur méritant qui travaille 16h/jour, chez son fleuriste qui embellit notre intérieur en lui donnant un air de printemps, chez votre habilleur qui met un point d’honneur à privilégier les producteurs européens,...etc

Il en va de notre avenir; si nous ne soutenons pas activement notre économie, ces "apparentes" bonnes affaires sur internet ou en achetant à une multinationale seront immanquablement payées plus tard sur nos impôts.

SOYONS CITOYENS!! En achetant local nous soutenons notre économie et aidons nos commerces indépendants à vivre.