“L’école doit aimer ce qui est vrai, ce qui est bon et ce qui est beau”

Thakur S. Powdyel, ancien ministre bhoutanais, a initié une réforme de l’Éducation au service du bien-être de la société. Les principes de son “école verte”, dont l’ambition est de contribuer à la réalisation d’un monde meilleur, ont une valeur universelle et très actuelle.

“L’école doit aimer ce qui est vrai, ce qui est bon et ce qui est beau”
©Sabine Verhest
Lorsqu’il a publié “My Green School”, Thakur S. Powdyel, ancien ministre bhoutanais de l’Éducation, ne s’attendait pas à un tel succès. Son essai, traduit dans plusieurs langues, du japonais à l’allemand, a aujourd’hui largement dépassé les frontières de son petit royaume himalayen – il est distribué...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet