Christophe Fauré, psychiatre : "Le mal-être que nous ressentons au milieu de notre vie est la meilleure chose qui puisse nous arriver"

"La transition du milieu de vie est un temps nécessaire, naturel, on ne le décide pas : on passe de la première moitié de vie à la deuxième moitié. Ce temps charnière est très méconnu. Bien géré, il permet d’aborder les choses en sagesse." Entretien avec le psychiatre Christophe Fauré.

Christophe Fauré, psychiatre : "Le mal-être que nous ressentons au milieu de notre vie est la meilleure chose qui puisse nous arriver"
©Astrid Di Crollalanza
Il y a des gens, hommes ou femmes, dont la parole rassure. En réalité, ils font bien plus que cela. Ils parviennent à mettre de la sérénité là où l’on croit qu’il y a de l’agitation. Ils insufflent...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet