"Notre conception de la propriété privée et publique est en train d’évoluer"

Est-il légitime que l’État dicte ses conditions à un propriétaire soucieux de restaurer son bien ? Car à qui appartient un bien patrimonial protégé ? Au seul propriétaire, à la collectivité ? C’est toute la question qu’aborde la juriste Marie-Sophie de Clippele.

"Notre conception de la propriété privée et publique est en train d’évoluer"
©Jean-Luc Flémal et Jean-Paul Rémy
C'est l'histoire d'Alice qui hérite d'un château de famille situé dans un petit village wallon. C'est aussi l'histoire de Koen qui achète un magnifique Rubens à Anvers. Alice et Koen sont tous les deux propriétaires d'un patrimoine culturel, résume la juriste bruxelloise Marie-Sophie de Clippele pour introduire sa thèse, publiée...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet