Ne bradez pas la formation initiale des enseignants !

Dans le cadre du Pacte d’excellence, le gouvernement de la FWB devrait bientôt approuver le projet de réforme de la formation initiale des enseignants. Or, les principes de départ ont été vidés de leur substance.

Ne bradez pas la formation initiale des enseignants !
©D.R.
Contribution externe

Une lettre ouverte de plus d’une centaine de signataires formateurs d’enseignants, syndicalistes et du secteur associatif (*).

Dans le cadre de ce gigantesque chantier systémique qu’est le Pacte pour un enseignement d’excellence, le gouvernement de la FWB devrait bientôt approuver le projet de réforme de la formation initiale des enseignants (RFIE). Du très ambitieux projet initié en 2011 (!) à partir d’une évaluation de cette formation (1) et poursuivi par un groupe interuniversités et hautes écoles (le GT4O), il ne reste aujourd’hui pratiquement plus… rien ! Ni des recommandations du rapport d’études, ni des propositions du GT4O.

Or cette RFIE est un des leviers essentiels de la réussite des réformes en cours. Il s’agit de mieux former les enseignants en FWB afin de répondre aux défis du Pacte : réalisation du Tronc commun polytechnique et pluridisciplinaire, respect des nouveaux référentiels, logique de formation plus que de sélection, réduction des très fortes inégalités socioscolaires, participation au pilotage de son établissement, revalorisation du métier pour la stabilité des équipes et la lutte contre la pénurie…

La RFIE est donc une des pièces maîtresse d’un puzzle qui, sans elle, est voué à l’échec. Si le projet actuel reprend bien formellement les principes de départ, ils sont cependant vidés de leur substance.

Mastérisation

Des 5 ans, il reste 3 ans et demi ! Ce n’est plus un master. Il devient impossible de passer du niveau 6 au niveau 7, en référence au Cadre européen des certifications (2). En effet, comment, dans ces conditions, conjointement, actualiser et accroître les connaissances et les compétences des étudiants, s’appuyer sur les recherches et connaissances scientifiques disponibles, renforcer les situations d’enseignement qui permettent de travailler en approche collaborative, donner plus de place à l’innovation pédagogique, à l’interdisciplinarité et à la recherche, favoriser un renversement de posture éducative, former de véritables acteurs de changement dans le sens du Pacte ?

Professionnalisation

Elle passe par une pratique réflexive qui, d’une part articule expérimentations et théorisations, et d’autre part, mobilisation intégrée des différents savoirs utiles à la pratique. L’approche professionnalisante qui faisait la force du travail en haute école (HE) où on n’apprenait pas les maths avant de les enseigner, mais où, en même temps, on apprenait les maths et on les enseignait tout en se demandant comment on les apprend et comment on les enseigne, chaque situation donnant du sens aux autres, cette approche simultanée n’est plus possible puisque le projet concentre la pratique en 4e année pour pallier la pénurie des enseignants.

Émancipation

La formation à ce nouveau métier qu’exige le Pacte devrait prioritairement être centrée sur un travail de “ruptures”. Rupture avec les représentations que l’on a de sa propre scolarité : ne pas seulement étudier des syllabus pour l’examen mais s’impliquer subjectivement et s’engager personnellement dans un processus de (trans) formation à une pratique professionnelle. Rupture par rapport à la fonction que l’on croit être celle de l’école : dénoncer la reproduction sociale des inégalités et donner la priorité aux apprentissages de tous. Rupture par rapport à l’exercice du métier : refuser l’isolement dans la classe et s’engager dans des projets collectifs d’amélioration de l’institution. Pour cela, il est nécessaire de vivre ces ruptures en formation, ce que le temps réduit et l’organisation des études ne permettront pas.

Co-diplomation

Les équilibres de crédits concernant la co-diplomation entre hautes écoles (HE) et universités ont été revus à la baisse. La collaboration risque de tourner à une logique de comptage de crédits et non plus à une complémentarité dans les apports mutuels. On assiste davantage à un renforcement des spécificités des uns et des autres : cours “théoriques” en auditoire à l’université et cours “pratiques” en HE ? De quelle unicité du métier parle-t-on encore ?

Insertion professionnelle

Le projet crée un nouveau “statut” d’étudiant-enseignant avec 20 crédits de stage prestés en tant que charge professionnelle en dernière année de formation. L’étudiant en stage sera sous contrat de travail. Outre un temps de formation raboté, cela va créer une confusion entre formation initiale, accompagnement à l’entrée dans le métier et formation continuée. Ne risque-t-il pas d’y avoir confusion et incompatibilité entre objectifs de formation et demandes des employeurs, entre réponse à la pénurie et accompagnement à l’entrée dans le métier, entre statuts d’étudiant évalué et de travailleur rémunéré… ? Cette formule magique d’étudiant enseignant ne va certainement pas résoudre tous les problèmes à la fois : formation, accompagnement, insertion, pénurie… Elle risque au contraire de les aggraver tous.

Pénurie

Ce projet répond principalement à une double pénurie : pénurie de moyens financiers en FWB et pénurie d’enseignants à l’école. Cela ne peut conduire qu’à sa propre déficience. En matière de pénurie d’enseignants, la formation n’en porte aucune responsabilité. Elle fournit suffisamment de candidats. Et contrairement à ce qui se dit, ce n’est pas un manque de formation pratique qui conduit à l’abandon de la profession, mais bien les conditions d’exercice du métier pour les novices. Si on veut répondre à la pénurie, c’est bien sur ces conditions d’exercice du métier, avec un véritable accompagnement en début de carrière, et sur la revalorisation de la profession qu’il faut agir.

Excellence ?

Il en est de même pour les conditions d’exercice du métier des formateurs d’enseignants. Depuis dix ans, ils ont connu le décret paysage, un décret RFIE en 2019 deux fois reporté et finalement réécrit, et deux ans de covid. Ils sont épuisés à force de faire et de défaire, avec toujours plus d’étudiants et une enveloppe toujours fermée. Ils ne croient plus en cette réforme et gardent le souci de bien exercer leur métier sans avoir la force de s’intéresser à ce qui se prépare. Dans ces conditions, nous craignons que la qualité de la formation en pâtisse gravement avec des conséquences néfastes à la réussite du pacte d’excellence.

Exigences

Nous, formateurs d’enseignants, syndicats enseignants, organisations représentatives des parents et associations de parents, associations éducatives et pédagogiques en appelons à la ministre de la FWB en charge de l’enseignement supérieur et à tous les ministres de la FWB, car tous ont pris conjointement l’engagement de mener à bien le Pacte.

Nous demandons :

• que les moyens budgétaires de la réforme soient adaptés à ses ambitions, la pandémie a démontré ce que nous savions déjà, l’orthodoxie budgétaire est très relative, on finance ce qu’on trouve indispensable ;

• que la durée de la formation soit réellement prolongée afin de permettre l’atteinte du niveau 7 de certification indispensable au renforcement des connaissances et des compétences des futurs enseignants ;

• que l’approche simultanée théorie-pratique soit rendue possible tout au long de la formation par une révision des crédits accordés à la formation par la pratique et de leur répartition sur les années de formation ;

• le retrait du dispositif de charge professionnelle qui instrumentalise la réforme au service de la lutte à court terme contre la pénurie d’enseignant au détriment de la qualité de leur formation initiale ;

• du temps de travail et du pouvoir d’agir pour renouer avec le métier de formateur et avec les étudiants et pour s’approprier les enjeux du Pacte et rencontrer les ambitions de départ.

Mesdames et Messieurs du gouvernement, si vous passez outre l’avis unanime du secteur, vous porterez la responsabilité de l’échec du Pacte !

>>> (1) Évaluation qualitative, participative et prospective de la formation initiale des enseignants en FWB par le Centre d’études sociologiques des FUSL.

>>> (2) Le CEC comporte huit niveaux différents permettant d’évaluer l’ensemble des enseignements et des formations dispensées.

>>> (*) Liste des signataires:

11 signataires syndicalistes et associatifs :

Jean-Pierre Coenen, Président de la Ligue des Droits de l’Enfant

Jacques Cornet, Président de ChanGements pour l’Égalité

Véronique de Thier, Responsable de la régionale FAPEO Bruxelles

Emmanuel Fayt, Permanent communautaire SEL-SETCA

Bernard Hubien, Secrétaire général de l’UFAPEC

Joëlle Lacroix, Secrétaire générale de la FAPEO

Roland Lahaye, Secrétaire général de la CSC Enseignement

Marc Mansis, Secrétaire général de la CGSLB

Frédérique Mawet, Secrétaire générale de ChanGements pour l’Égalité

Joseph Thonon, Président communautaire de la CGSP Enseignement

Masanka Tshimanga, Présidente communautaire du SLFP Enseignement

165 signataires formateurs d’enseignants :

Brigitte Amory, Maître-assistante en Sciences à l’ISPG

Pietro Antoniadis, Maître-assistant en géographie à la HE en Hainaut

Kevin Balhan, assistant de formation Cifen, ULiège

Elise Barbier, Psychopédagogue HEP Vinci & UClouvain

Thomas Barrier, Conseiller de la Rectrice à la formation initiale des enseignants, Président du Conseil de la formation des enseignants, ULB

Evi Belsack, Conseillère pédagogique ULB

Pascale Bonnet, Directrice de section AESI à l’HELMo

Gaëtan Bottin, Maître-assistant à l’HELMo

Divna Brajkovic, Maître-assistante à l’HELMo

Ludivine Brocca, Maître-assistante à la HEAJ

Jean-Michel Brogniet, Conseiller pédagogique Domaine Éducation HELHa

Isabelle Bouchez, Maître-assistante à l’ISPG

Nathalie Bourdouxhe, Maître-assistante à l’HELMo

Françoise Budo, Maître-assistante à l’HELMo

Isabel Bureau, Maître-assistante à la HE Francisco Ferrer

Benoit Caudron, Maître-assistant à la HELDB

Gaëlle Chapelle, Conseillère RFIE à la HE Vinci

Corinne Chaput, Maître-assistante à la HE Albert Jacquard

Michele Cincera, Professeur à Solvay – ULB

Aurélie Cintori, Maître-assistante à l’HELMo

Thomas Claus, Maitre-assistant à la HE Galilée

Isabelle Colin, Maître-assistante en éducation aux médias à l’HELMo

Eric Collet, Maître-assistant à l’HELMo

Marie Collet, Psychopédagogue à la HE Charlemagne

Alain Content, Conseiller de la Rectrice à la pédagogie universitaire, ULB

Arnaud Cornet, Maître-assistant à l’HELMo

Annick Cornil, Maître-assistante à l’ISPG

Caroline Crasson, Maître-assistante à l’HELMo

Stéphane Culot, Maître-assistant en géographie à l’ISPG

Hichem Dahmouche, chercheur en sciences de l’éducation à l’ULB

Céline Dandois, Maître-assistante à la HE Francisco Ferrer

Julie David, cheffe de département à la HE Vinci

Jean-Michel Decroly, Professeur à l’ULB

Gaëlle De Cuyper , Maitre assistante en éducation corporelle et psychomotricité -HE Vinci

Jean-Marc Defays, Professeur à l’ULiège (Cifen)

Marie-Pierre Defraiteur, Maitre-Assistante en géographie à HELMo

Daniel Delbrassine, Professeur de Didactique des langues romanes (CIFEN-ULiège)

Geneviève de le Court, Maître-assistante à l’ISPG

Graziella Deleuze, Maitre-assistante en didactique du français à HE2B

Marc Demeuse, Professeur à l’UMons

Christel Derydt, Maitre-assistante en langue maternelle à la HEAJ

Stéphanie Descampe, Maître-assistante à la HELDB

Joëlle Detiège, Maître-assistante à la HEAJ

Mauranne Detré, Maître-assistante en Histoire à la HEFF

Stéphanie De Vriendt, Responsable de la section du fondamental de l’ISPG

Sandrine D’Hoedt, Maître-assistante à la HELHa

Céline Dispas, Maître-assistante à l’HELMo

Fabienne Dourte, Maître-assistante à la HE Vinci

Hugues Draelants, Professeur à l’UCLouvain

Anne Dubreucq, Didacticienne de la géographie ULB - Maître-assistante en géographie HEFF

Pierre-Yves Duchateau, Maître-assistant à l’HELMo

Marie-Thérèse Dujardin, Maître-assistante retraitée

Vincent Dupriez, Professeur à l’UCLouvain

Thierry Evrard, Maître-assistant à la HE Vinci

Annick Fagnant, Professeure en sciences de l’éducation à l’ULG

Soledad Ferreira Fernandez, Didacticienne du français à la HE2B

Jean-François Flot, Formateur à l’agrégation de biologie à l’ULB

Nathalie François, Assistante de formation en Didactique des sciences de l'éducation, ULiège Vinciane Freese, Maître-assistante à la HEFF

Benoit Galand, Professeur à l’UCLouvain

Michèle Galand, Conseillère de la Rectrice à la formation initiale des enseignants - ULB

Nathalie Galland, Conseillère RFIE à l’ISPG

Jean-Jacques Garroi, Maître-assistant à la HE Francisco Ferrer

Odile Gilon, chargée de cours à l’ULB

Christelle Goffin, assistante de formation en Didactique générale (CIFEN)

Cécile Goossens, Maître-assistante à le HE Vinci

Jean-François Guillaume, Professeur, Didactique des sciences sociales, ULiège

Michèle Guillaume, Professeur à l’ULiège (CIFEN)

Damien Grawez, Maitre-assistant en langue française à la HE2B

Julie Halleux, Maître-assistante à la HE Charlemagne

Geneviève Hauzeur, Maitre-assistant en didactique du français à la HE2B

Véronique Henin, Maître-assistante à l’ISPG

Béatrice Herbert, Maitre-assistante à la HE Galilée

Julie Hérion, Maître-assistante à la HE Galilée

Anne Herla, Chargée de cours en didactique de la philosophie à l’ULiège (CIFEN)

Marie-Noëlle Hindryckx, Professeure à l’ULG

Maryse Hoebeke , Professeur Uliege (Didactique de la physique)

Anne-Sophie Hoffait, Maître-assistante à l’HELMo

Fulvie Jacques, Maître-assistante à l’HELMo

Christophe Jambers, Maître-assistant à l’ISPG

Céline Janssen, Maître-assistante à l’HELMo

Dorothée Jardon, Maître-assistante à la HE Charlemagne

Claudine Kefer, Maître-assistante à l’HELMo

Dominique Lafontaine, Présidente du Département des Sciences de l'Education à l’ULG

Marie Lakaye, assistante de formation en Didactique des sciences historiques ULiège (Cifen)

François Landercy, Maitre-assistant à la HE Vinci

Véronique Laurent, Maître-assistante à l’HELMo

Gwenaëlle Leclercq, Maître-assistante à la HEFF département pédagogique

Chantal Lecolier, Maître-assistante à la HELHa

Geoffrey Lenoir, Maître-assistant en pédagogie à la HELHa

Charlène Leroy, Maître-assistante en psychopédagogie à l’HELMo

Yann Lhoste, Professeur de sciences de l’éducation à l’ULB

Emmanuelle Libon, Maître-assistante en pédagogie et méthodologie à la HEAJ

Xavier Liesenborghs, Maître-assistant en sciences sociale à la HE Vinci

Florence Loriaux, Maître-assistante à l’HELMo

Michel Loriaux, Professeur à l’UCL

Stéphane Louryan, Professeur à la Faculté de Médecine de l’ULB

Cécile Mairesse, Responsable SFE à l’ULB

Isabelle Maleux, Maître-assistante à l’HELMo

Elisabeth Marichal, Didacticienne du français à la HE Vinci

Michel Marée, assistant de formation en Didactique des Sciences de la Santé (CIFEN)

Thierry Massart, Professeur (didactique de l’informatique), Faculté des Sciences – ULB

Ingrid Mayeur, Maître de conférence à l'ULiège (CIFEN) et l'ULB

Barbara Menier, Maître-assistante à l’ISPG

Deborah Meunier, Professeure de didactique FLA-FLE à l’ULiège (CIFEN)

Hélène Miesse, Maître-assistante à l’HELMo

Emilie Minguet, Maître-assistante à l’HELMo

Araceli Montilla, Maître-assistante à la HELDB

Bertrand Montulet, Maître-assistant en sociologie à la HE Charlemagne

Bertrand Monville, Maître-assistant à l’HELMo

Pascale Motter, Maître-assistante à l’HELMo

Sophie Motter, Maître-assistante à l’HELMo

Cécile Moucheron, Conseillère de la Rectrice à la formation initiale des enseignants, ULB

Céline Mousset, Maître-assistante en didactique des mathématiques à la HELHa

Alice Muselle, Maître-assistante à l’HELMo

Pasquale Nardone, Professeur de physique – didacticien à l’ULB

Stéphanie Noël, assistante de formation en Didactique générale (CIFEN)

Maud Nolmans, Maître-assistante à l’HELMo

Elisa Obradovic, Maître-assistante à la HELDB

Christian Orange, Professeur en Sciences de l’éducation à l’ULB

Pierre Outers, Assistant en didactique du français langue première, ULiège (CIFEN)

Özan, Ozen, Maître-assistant à la HEFF

Nathalie Paoloni, Assistante en Didactique des Sciences Economiques, ULiège (CIFEN)

Florence Pirard, Professeure en Sciences de l'Éducation à l’ULiège

Marie Palm, Maître-assistante à l’ISPG

Anne-Marie Petry, Maître-assistante à l’HELMo

Marie Pirenne, Maître-assistante à l’HELMo

Jim Plumat, Professeur, Didactique de la physique - UCLouvain et UNamur

Corentin Poffé, assistant de formation en Didactique des sciences à ULiège (Cifen)

Nadine Postiaux, Vice-Rectrice à l'enseignement et à la qualité, ULB

Andrea Rea, Professeur de sociologie à l’ULB

Bernard Rey, Professeur à l’ULB

Chloé Rocourt, Didacticienne de la philosophie, éthique et citoyenneté à la HE2B

Marcel Roelandts, Enseignant à l’ULB, HEFF et HELB

Elsa Roland, Chercheuse à l’ULB et enseignante en HE

Marie-Eve Ronveaux, Maître-Assistante en géographie et éducation musicale à la HE2B

Hélène Rouchet, Maitre de conférences en Didactique des sciences géographiques, ULiège

Geneviève Salmon, Maître-assistante à l’Henallux

Patricia Scheffers, Professeur ULiege (Didactique de l’Architecture - CIFEN)

Patricia Schillings, Professeure à l’ULG

Germain Simons, Professeur de Didactique, ULiège (CIFEN)

Suzanne Sleewaegen, Maître-assistante en géographie - HE Vinci et HE2

Joachim Sosson, Maître-assistant à la HEAJ

Philippe Soutmans, Maître- assistant en sociologie à la HE Vinci

Marie-Noëlle Stassart, Maître-assistante à l’HELMo

Marie-Noëlle Tenaerts, Maître-assistante à l’HELMo

Michel Thiry, Maître-assistant à l’HELMo

Didier Vandenberghe, Psychopédagogue à la HE Francisco Ferrer

Pierre Van den Dungen, Maître de conférence (didactique de l’histoire) à l’ULB

Florence Van Hoof, Assistante de formation en Didactique des Langues et Littératures modernes (CIFEN)

Julie Vanhoof, Assistante en Didactique des Langues et Littératures modernes, ULiège (CIFEN)

Pascale Vanhoudenhove, Coordinatrice de la section préscolaire HELHa

Alain Vanmuysen, Maître-assistant à l’HELMo

Dan Van Raemdonck, professeur à l’ULB

Marie Verhoeven, Professeure de sociologie à l’UCLouvain

Philippe Vienne, Directeur du Centre de sociologie de l’éducation

Didier Villers, Chargé de cours à l'UMONS (Didactique des Disciplines Scientifiques)

Marie-Catherine Voos, Professeure en Didactique des arts plastiques à l’ESA Saint-Luc Liège

Dorsan Watelet, Maître de pratique professionnelle à l’HELMo

Christian Watthez, Maître-assistant à la HELHa de Leuze en Hainaut

Rudi Wattiez, Directeur-adjoint du secteur Sciences Humaines et sociales HE Vinci

Anne-Catherine Werner, Maître-assistante à l’HELMo

Martine Wilmots, Maître-assistante à l’HELMo

Emmanuelle Winandy, Maître-assistante à l’HELMo

José-Luis Wolfs, Professeur en sciences de l'éducation à l’ULB


Sur le même sujet