Modifier nos espaces domestiques pour changer la société

Acheter une maison, la décorer, s’y sentir chez soi, en sécurité… Et si la si célèbre brique dans le ventre des Belges n’était pas un besoin si naturel ? Pier Vittorio Aureli, architecte chercheur, et son bureau Dogma ont étudié les banlieues résidentielles. Ils y proposent un futur plus ouvert sur les autres. Un avenir tout court. Entretien.

Modifier nos espaces domestiques pour changer la société
© Marc Baert/Dogma
Anne Lebessi
Dogma, bureau d'archi bruxellois, cofondé en 2002 par Pier Vittorio Aureli et Martino Tattara, présente à la 17e Biennale d'architecture de Venise le projet The Opposite Shore. Retrofitting Suburban Settlements from Property to Cooperation, une commande initiée au départ par le Département de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire flamand. L'idée ? Étudier la banlieue...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet