L’allongement des voies ferrées à LLN, un projet anachronique

Ce projet fait déjà l’objet d’un recours au Conseil d’État par l’Association des habitants de Louvain-la-Neuve contre le permis délivré en 2020. Aujourd'hui, il est anachronique et caduc au regard des standards de durabilité. Voici pourquoi.

L’allongement des voies ferrées à LLN, un projet anachronique
©Vue d’artiste d’un projet alternatif possible, sans l’extension des voies ferrées à LLN (par Gloria Scorier, 2021).
Contribution externe

Un appel cosigné par le président de l'Association des habitants de Louvain-la-Neuve, Sébastien Combéfis et un collectif de citoyens(*).

Monsieur Borsus, vice-Président de la Wallonie, ministre de l'Économie, du Commerce extérieur, de la Recherche et de l'Innovation, du Numérique, de l'Agriculture, de l'Aménagement du territoire, de l'IFAPME et des Centres de compétence,

Monsieur Henry, vice-Président et ministre du Climat, de l’Énergie et de la Mobilité,

Madame Tellier, ministre de l'Environnement, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité et du Bien-Être animal,

La clameur monte, en cet été 2021, pour appeler à un changement drastique et immédiat de nos modes de vie. La dégradation de notre planète n'est plus à démontrer et les signes avant-coureurs de catastrophes bien plus grandes nous sautent au visage en ce moment. En effet, 15000 scientifiques de 184 pays signaient déjà en novembre 2017 un appel contre la dégradation de l'environnement et, il y a quelques jours encore, ce sont 14000 scientifiques de premier plan qui ont à nouveau exhorté les dirigeants et la population du monde entier à basculer vers un monde plus durable et respectueux de la Biosphère. "Les signaux vitaux de la Terre s'affaiblissent",alertent-ils. Nous attendons le dernier rapport du Giec qui, d'après les premiers éléments, martèlera une fois encore qu'il y a urgence car "Notre maison brûle et nous regardons encore ailleurs".

C’est dans ce contexte que, nous, habitants et usagers de Louvain-La-Neuve, lançons un appel à ce que, aujourd’hui, sans délai, vous vous engagiez à modifier un projet local qui va à l’encontre de la volonté du gouvernement wallon d’agir activement pour la transition vers une société durable. Ce projet initial qui fait déjà l’objet d’un recours au Conseil d’État par l’Association des Habitants de Louvain-la-Neuve contre le permis délivré en 2020, est devenu aujourd’hui anachronique et caduc au regard des standards de durabilité qui deviennent la norme dans de nombreuses villes européennes, notamment en matière d’aménagement du territoire et de mobilité.

Un projet d'extension des voies ferrées à Louvain-La-Neuve, aujourd'hui incohérent et inopportun, c'est :

  • Un projet coûteux qui rapproche les trains des automobilistes au détriment des autres usagers, complètement à l'opposé du principe Stop adopté par le gouvernement wallon qui met les piétons en priorité, suivis par les cyclistes, les transports en commun et enfin les voitures.
  • Un projet en zone classée "inondable" par la Région wallonne et déjà inondée plusieurs fois depuis début juin, notamment dans le Park&Ride du RER ; pourtant l'étude de cet aspect a été reportée à plus tard et les travaux ont déjà commencé, avec une augmentation de l''imperméabilisation à l'opposé du principe Stop Béton que le gouvernement wallon souhaite accélérer.
  • Un projet qui anticipe une hypothétique sur-construction avec deux murs de soutènement, financés par de l'argent public ; ils anéantiraient irréversiblement le haut potentiel intermodal de la zone et cette sur-construction créerait de surcroît une gare tunnel en cul-de-sac.

En répondant favorablement à notre appel, vous donneriez un signal fort, instaurant, à la place d’un projet du passé, un projet d’avenir qui porterait de nombreux éléments de transition durable.

Un nouveau projet, sans prolongement des voies et à moindre coût, qui s'inscrit pleinement dans l'ambition wallonne de transition durable, c'est :

  • Un projet qui instaure un espace intermodal accessible à toutes et tous (piétons dont PMR, cyclistes, usagers des transports publics...) en application du principe Stop.
  • Un projet qui inclut une large place pour un parking vélo et à un point vélo.
  • Un projet avec un minimum de béton qui permet la réduction de l'imperméabilisation des sols et des aménagements drainants et verts en continuité du parc de Courbevoie.
  • Un projet qui offre un aménagement ouvert en entrée de ville, accueillant, et favorisant la convivialité et le sentiment de sécurité.

Nous vous demandons de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour stopper ce projet et travailler sur un projet plus vert et plus intermodal co-construit avec tous les usagers. Autant il n’y a pas d’urgence à réaliser le projet actuel, autant il y a urgence à agir pour développer et mettre en place un projet alternatif durable.

Madame, Messieurs, c’est le moment ! Après la terrible catastrophe qui a touché notre région, dont beaucoup d’experts ont imputé les causes à l’aménagement du territoire et aux activités humaines, c’est le moment de vous engager pleinement, concrètement et sur le terrain, en modifiant le projet d’extension des voies ferrées à Louvain-la-Neuve et de démontrer que nos représentants politiques sont capables aujourd’hui en Wallonie de répondre aux préoccupations environnementales urgentes de sa population.

Madame, Messieurs les Ministres, impliquez-vous dans ce dossier et faites-en un dossier emblématique de votre volonté politique de changement tant au niveau régional qu’au niveau local. Faites-le sans délai. Nous ne pouvons plus attendre !

>>> Titre original : "L’allongement des voies ferrées à LLN, un projet anachronique à modifier de toute urgence".

>>> (*) Autres signataires de l'appel : Gaëlle Chapoix, Raphaële Buxant, Bernard Coupé, Jean Dumont, et Monique Tasse, Membres du groupe de travail URBA sur le projet d'extension des quais de la gare de LLN et Pascal Warnier, citoyen de Louvain-la-Neuve

Sur le même sujet