"A partir de ce 1er septembre, vous allez peut-être devoir limiter votre exercice de la propriété"

Sans tout révolutionner, la nouvelle loi sur la propriété qui entre en vigueur ce premier septembre s’éloigne du dogme de la propriété absolue, exclusive et individuelle qui a longtemps marqué l’imaginaire juridique, note Marie-Sophie de Clippele, docteure en droit.

"A partir de ce 1er septembre, vous allez peut-être devoir limiter votre exercice de la propriété"
© Pixabay
La nouvelle loi sur la propriété entre en vigueur ce mercredi premier septembre. Si toutes ses conséquences concrètes seront précisées...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet