Les Occidentaux sont-ils toujours à la hauteur des idéaux dont ils se revendiquent ?

Un article récent du "Quotidien du peuple", journal du Parti communiste chinois, s’est fortement attaqué aux valeurs dites occidentales, suscitant ici craintes et reproches de la part des Européens. Ceux-ci sont-ils justifiés?

Les Occidentaux sont-ils toujours à la hauteur des idéaux dont ils se revendiquent ?
Contribution externe

Une carte blanche de Daniel Zink, licencié en philosophie et ancien coordinateur de l'ASBL Carrefour des Cultures

Le Quotidien du peuple propose une série intitulée « Questions-réponses sur la pensée de Xi Jinping sur le socialisme aux caractéristiques chinoises pour la nouvelle ère ». Une de ces questions : « Pourquoi nous devrions prendre une position très claire contre les prétendues valeurs universelles de l'occident (1)». L'idée centrale de la réponse du quotidien est que ces valeurs ne seraient qu'un instrument de domination du capital.

Notons d’abord qu’il est très discutable de ne relier qu’à l’occident les valeurs évoquées (égalité des droits, liberté, démocratie, etc.) Car les cultures où ces idéaux sont apparus ont été abondamment nourries par les autres civilisations, sans lesquelles elles n’auraient pas pu exister. Il est donc sans doute bien plus juste de voir les valeurs en question comme des œuvres de l’humanité dans son ensemble, comme des résultats du cheminement de tous les peuples. La culture grecque antique, où s’est développée l’idée de la démocratie, a été fortement nourrie par les civilisations égyptienne (2), perse (3), indienne (4), etc. Le romantisme et l’idéalisme des 18 et 19e, où s’est fortement développée l’idée moderne de la liberté, ont été abreuvés par les cultures grecque justement (5), mais aussi arabo-musulmane (6,7), chinoise (8), etc. Le christianisme a été alimenté par le judaïsme bien sûr, mais aussi par le zoroastrisme (9), ou encore par le monde arabe, sauveteur et continuateur d’une part importante de la philosophie grecque, transmise ensuite aux philosophes chrétiens du Moyen-Âge. (10)Etc.

Des exemples précis : Goethe étudia l'islam avec passion (11), étude qui inspira notamment son très beau « Chant de Mahomet » ; ce poème dépeint un fleuve qui, traversant les pays, reçoit et porte ruisseaux, rivières et navires, « ses frères et ses enfants », jusqu'à la mer, « au sein du père qui les attend », puissante évocation de l'idéal de la convergence des peuples et des spiritualités. Victor Hugo était si fasciné et inspiré par les cultures du Levant qu'on le qualifia de « prédicateur de l'orient ». (12)Leibniz exhortait l'Europe à développer à l'égard de la Chine un rapport non d'enseignant et de missionnaire, mais d'apprenti et de récepteur. (13)« La paix de la foi » (1453), de Nicolas de Cues, est un dialogue entre des représentants de l'ensemble des religions et peuples connus alors. Selon Hegel, « Pythagore a incontestablement rapporté d'Égypte l'image d'un ordre, d'une vie stable vouée à la culture scientifique et morale. (14)». Etc.

La force de l’exemple

Autres observations au sujet de l’article chinois évoqué : en celui-ci, beaucoup verront une confirmation de l’opinion que les cultures non-occidentales seraient arriérées moralement, voire rétrogrades et brutales ; idée rarement exprimée, mais souvent lisible entre les lignes. Par exemple, quand on pointe si souvent la volonté d’expansion de la Chine, en oubliant de se regarder soi ; ou quand on présente le retour au pouvoir des talibans sans contextualiser suffisamment, ce qui donne facilement l’impression que, sans nous, les sociétés retombent aussitôt aux mains de courants obscurantistes. Ce qui nous amène au fait qu’on doit, malheureusement, constater la justesse partielle d’une idée de l’article en question. Car les valeurs mentionnées sont effectivement souvent réduites à des instruments de domination, quand elles servent de prétextes aux guerres coloniales comme néocoloniales, ou encore aux meurtres ou destitutions des élus progressistes du sud (Lumumba, Allende, Mossadegh et bien d’autres (15)). Crimes qui ne cessent pas, comme le montrent le désastre humanitaire de la guerre au Yémen, où plusieurs de nos pays portent une responsabilité écrasante (16), le récent renversement d’Evo Morales (17), ou encore l’arrivée au pouvoir de J. Bolsonaro (le « grand-frère » du nord s’étant allié avec la classe dominante brésilienne pour empêcher le retour politique de Lula, au profit de Bolsonaro (18)). Outre leurs ravages sur l’humanité et la terre, ces crimes diffament les valeurs et idéaux évoqués. Une part des dirigeants non-occidentaux ont donc beau jeu de légitimer leurs propres politiques liberticides ou inégalitaires, en présentant ces idéaux comme de simples inventions hypocrites de l’ouest.

Ces valeurs engendrées par hasard en occident, après un long et dur chemin à travers le temps et les peuples, il existe pourtant un moyen d’empêcher leur discrédit, et de les promouvoir vraiment : commencer à les appliquer…

Notes de bas de page

1 Cité dans « Dans la tête de Xi Jinping », Nouvel Observateur du 09/09/2021.

2 Legras, B. (2002). Les experts égyptiens à la cour des Ptolémées. Revue historique, 624(4), cairn.info.

3 Ibid.

4 Chattopadhyaya, D. (2002). L'Inde et la relation culturelle Est – Ouest. Diogène, 200(4), 100-115, cairn.info.

5 Mazurel, H. (2012). « Nous sommes tous des Grecs »: Le moment philhellène de l'Occident romantique, 1821-1830. Monde(s), cairn.info.

6 Jalali, A. (2002). Prélude au dialogue dans la pensée religieuse de Rumi. Diogène, 200(4), cairn.info.

7 David, J. « Le paradoxe de Goethe », Romantisme, vol. 163, no. 1, 2014, pp. 29-39, cairn.info.

8 Ibid.

9 Bomati, Y. & Nahavandi, H. (2015). 2 - Zarathoustra, le réformateur monothéiste. Dans : Y. Bomati & H. Nahavandi (Dir), Les grandes figures de l'Iran (pp. 21-39). Paris: Perrin.

10 MARTIN, A. (1988). LES ARABES, TRANSMETTEURS DU SAVOIR ANTIQUE. Civilisations, 38(1), 15–25. http://www.jstor.org/stable/41229360

11 Osten, M., Goethes Entdeckung der Langsamkeit, Insel, 2003, p. 88.

12 Caraion Marta. Littérature et photographie orientaliste, ou la mémoire égyptienne de Maxime Du Camp. In: Romantisme, 2003, n°120. L'Egypte. pp. 57-65.

13 Osten, M., Konfuzius oder Chinas neue Kulturrevolution, in China, Insel-Almanach, 2008, p. 266.

14 Mattéi, J. (2017). Chapitre II. L'École pythagoricienne. Dans : Jean-François Mattéi éd., Pythagore et les pythagoriciens (pp. 19-29). Paris cedex 14, France: Presses Universitaires de France.

15 Voir p. ex.

Putsch - Les sept gouvernements (officiellement) renversés par les Etats-Unis

, 21/08/2013, Le Monde.

16 Voir notamment https://www.amnesty.be/infos/blogs/blog-paroles-chercheurs-defenseurs-victimes/article/guerre-yemen-duplicite-wallonne-dure ; https://www.amnesty.fr/controle-des-armes/actualites/la-france-continue-dalimenter-en-armes-le-conflit ; https://www.la-croix.com/Monde/Moyen-Orient/Guerre-Yemen-France-Royaume-Uni-Etats-Unis-pointes-doigt-lONU-2019-09-05-1201045459 ;

17 Lüders, M., Die Scheinheilige Supermacht, C. H. Beck, 2021, p. 135, sq. (Bientôt disponible en traduction française).

18 Ibid., p. 137.

>>> Titre et chapeau de la rédaction. Titre original: "Idéaux de liberté et d’égalité : œuvres fragiles de tous les peuples".

Sur le même sujet