Finissons-en une fois pour toutes avec le Covid Safe Ticket!

Alors que l’utilité du CST n’a jamais été démontrée, son emprise sur nos vies s’est étendue ces derniers mois. Dans la sphère culturelle, de nombreuses voix s’élèvent pour demander son abrogation totale et définitive. Pour les signataires de ce texte, refuser le CST c’est refuser un monde où contrôle numérique, divisions et exclusions se normalisent.

Finissons-en une fois pour toutes avec le Covid Safe Ticket!
©Phillippe Joisson
Contribution extérieure

www.stillstandingforculture.be

Depuis juillet 2021, le CST s'est immiscé dans nos vies. De passeport européen permettant temporairement de traverser les frontières, il est devenu une condition obligatoire pour accéder aux événements de masse, pour ensuite s'étendre à certains champs d'activités (horeca, sport, culture, loisirs...) définis arbitrairement par des choix politiques, sur base d'un modèle binaire "essentiel / non essentiel" qui a guidé la gestion de crise jusqu'à aujourd'hui.

Une utilité jamais démontrée

Officiellement, le CST est censé "limiter la circulation du virus, en créant des lieux plus sûrs et à moindre risque de transmission du virus, et ce afin d'éviter une saturation du système hospitalier" et de garantir "le maintien de la vie économique et sociale". Or ce dispositif vendu à l'origine pour "sécuriser" certains lieux s'est révélé être un outil de contrôle social, avec un objectif de moins en moins masqué "d'incitant" à la vaccination, instrumentalisant au passage certains secteurs d'activités pour compenser les atermoiements des autorités publiques sur l'utilité d'une obligation vaccinale plus ou moins étendue.

Ce dangereux glissement, nous l'avions dénoncé dès octobre 2021, au moment de la généralisation du CST, car nous refusions d'exercer ce contrôle dont personne ne pouvait mesurer les conséquences. Nous n'étions pas seul·es, loin de là, à voir un dangereux précédent dans ce prétendu "outil de réduction des risques". Des voix s'élevaient même du côté des experts (y compris des membres du GEMS qui conseillent le gouvernement fédéral) pour émettre de sérieux doutes quant à son utilité, s'interroger sur le bénéfice en termes de transmission et craindre l'accroissement de la division sociale. Dans le contexte sanitaire de l'époque et au regard des contreparties offertes à celles et ceux qui appliqueraient le CST (dans les lieux culturels : le retour aux salles pleines et l'abandon du port du masque), les doutes et les questionnements sur le CST semblaient malheureusement inaudibles.

Aujourd'hui, après cinq mois de généralisation de cet "outil", la plupart des experts officiels ou médiatiques ont souligné ses défaillances. De Marius Gilbert qui questionne le bénéfice du CST et pointe les problèmes de cohésion sociale et de discrimination à Emmanuel André qui constate que le CST a "amené à davantage de contaminations", en passant par Nathan Clumeck qui estime que le port d'un masque FFP2 est plus utile, ou encore Joris Vaesen qui affirme qu'il n'y a pratiquement aucun lien entre le CST et la vaccination… il ne semble plus y avoir grand monde dans la communauté scientifique pour affirmer que ce dispositif serait apte à remplir la mission pour laquelle il a officiellement été mis en place.

Un dispositif prolongé sans aucune évaluation

Faut-il rappeler que le CST a été créé au départ pour les événements de plus de 5000 personnes, par un Gouvernement fédéral qui assurait ne pas vouloir instaurer une "société du pass" ? Que la généralisation de cet "outil" a été initiée, dans la foulée de l’instauration du pass sanitaire en France, par une Région bruxelloise qui était à l’époque pointée du doigt comme mauvaise élève au motif qu'elle comptait trop de contaminations, d'hospitalisations et trop peu de personnes vaccinées ? Que la Wallonie d’abord, puis la Flandre, l’ont ensuite adopté par souci de cohérence ?

L'entrée en vigueur du CST était alors censée durer "maximum" trois mois et être accompagnée d'une série de garde-fous, les gouvernements promettant des évaluations et des débats parlementaires réguliers. Ainsi, par exemple, la Région bruxelloise s'était engagée à réaliser une évaluation au moins mensuelle dès le mois d'octobre 2021. L'Autorité de Protection des données s'est émue à dix reprises de l'absence de cette évaluation indispensable, sans laquelle le CST "constitue une ingérence particulièrement importante dans le droit au respect de la vie privée". La Cour d'Appel de Liège, à son tour, a insisté sur le fait que la mesure ne pourrait être prolongée sans une réelle analyse de la situation scientifique, et a rappelé qu'il appartenait aux autorités de démontrer l'utilité et la nécessité de cette mesure

Force est de reconnaître aujourd’hui que ces garde-fous n’ont pas fonctionné. Aucune évaluation n’a été réalisée. La discipline de parti a supplanté la vitalité des débats parlementaires. Les réserves formulées par le monde scientifique n’y ont pas trouvé écho. Jamais les acteurs et actrices de terrain obligés d’appliquer le CST n’ont été concertés, ni auditionnés. Des mandataires politiques ont même usé de leur influence pour forcer des lieux culturels à appliquer le CST plutôt qu’à utiliser la seule petite lucarne (jauge à maximum 49 places) qui leur permettait pourtant d’y déroger légalement… En l’espace de quelques semaines, le sujet a atteint le rang de dogme et de tabou dans les enceintes du pouvoir.

Le CST, censé expirer au plus tard le 15 janvier, a ainsi été prolongé jusqu'au 15 avril. Il est devenu un élément incontournable du nouveau et contestable "baromètre". Et certains partis envisagent même de le transformer en pass vaccinal ! Cherchez l'erreur !

Le CST est contraire à l’exercice des droits culturels

Il nous est d’autant plus difficile de comprendre cet entêtement des gouvernements qu’il participe manifestement à la perte de confiance dans les décisions politiques. Il renforce aussi nos craintes quant à sa banalisation.

Ce qui nous importe aujourd'hui, c’est donc de ramener dans le débat public les problèmes éthiques que le CST a d’emblée posés dans nos lieux, nos pratiques, nos rapports aux publics, aux artistes et même au sein de nos équipes.

Ce n’est pas parce que le "baromètre" est au jaune ou à l’orange que nous demandons l’abolition totale et définitive du CST, mais parce que nous ne voulons pas ouvrir la porte à une société qui pratique le contrôle social d’État et entre les individus. Que nous soyons en charge de la programmation, de la régie, de l’accueil ou de la billetterie, il nous paraît totalement anormal d’exercer un tel contrôle du public ou des équipes artistiques.

Notre rôle est de partager et susciter des expressions artistiques, de renforcer les liens sociaux, de défendre les droits culturels (dont l'accès à la culture), de lutter contre les discriminations, les fractures sociale et numérique… Bref, tout sauf cliver davantage une société déjà déchirée par deux ans de pandémie, en devenant complices d'un système de contrôle numérique qui "constitue une ingérence particulièrement importante dans le droit au respect de la vie privée". L'obligation qui nous est faite de contrôler la population et de renier nos fondements est d'ailleurs, dans de nombreux lieux, source de malaise croissant : les démotivations, les départs, et les burn-out se multiplient.

Le CST nous a été présenté comme la seule alternative à la fermeture. Mais il n'est jamais acceptable de fonctionner au chantage… Encore moins lorsque ce chantage se double d'une injustice puisque les lieux culturels, dont la sûreté sanitaire a pourtant été démontrée et où des protocoles basés sur les gestes barrières peuvent être mis en place facilement, doivent exiger un CST alors que d'autres activités en sont exemptées (centres commerciaux, grandes surfaces, transports en commun…). Ce choix arbitraire est d'autant plus préjudiciable qu'il suggère faussement, dans l'inconscient collectif, qu'une salle de spectacles serait moins sûre qu'un autobus bondé ou qu'une grande surface… Or, que nos publics se rassurent, les études internationales publiées sur le sujet depuis 2021 démontrent systématiquement le contraire, quelle que soit la phase épidémique étudiée.

Le CST est un "outil" sans aucune efficacité prouvée, appliqué de manière discriminatoire à certains champs d'activité, par des citoyens instrumentalisés pour le faire. Pour toutes ces raisons, notre constat est sans appel : ce ne sont pas les gens dépourvus de CST qui doivent être exclus des lieux publics… mais le CST lui-même ! S'il est trop tard pour revenir sur la somme de décisions arbitraires qui l'ont imposé, il est encore temps de considérer le CST pour ce qu'il est vraiment : bien plus qu'une mesure prise en désespoir de cause et en urgence, c'est un précédent dangereux à jeter pour toujours aux poubelles de l'Histoire.

=> Fruit d'une écriture collective, ce texte a été co-signé par 335 lieux et organisations culturels de Bruxelles et de Wallonie (liste ci-dessous), ainsi que par 750 travailleur·euses des arts et de la culture. La liste complète des signataires est publiée sur : www.stillstandingforculture.be.

A la Courte Echelle, Liège; Ab Joy - Cirque et Arts de la rue, Bruxelles ; ABCD - Association bruxelloise et brabançonne des Cies dramatiques, Bruxelles; Abozamé asbl, Brabant wallon; ACC - Association des Centres Culturels, Bruxelles ; Actrices et Acteurs des Temps Présents, Bruxelles; AJC - Atelier Jeunes Cinéastes, Bruxelles; Approches Transpersonnelles asbl, Liège; Arbre qui Pousse, Ottignies; Aria Pagana asbl, Bruxelles; ARRF - Association des Réalisateurs et Réalisatrices Francophones, Belgique ; Arsenic2, Liège; Art et marges musée, Bruxelles ; Article 27 asbl, Wallonie-Bruxelles ; Artists United, Anvers ; Artra asbl, Liège; ASSPROPRO - Association des Programmateurs Professionnels, Gembloux; ASTRAC - Réseau des professionnels en Centres culturels asbl, Jamoigne; Atelier 210, Bruxelles ; Atelier d'Acting asbl, Bruxelles ; Atelier de création artistique, Bruxelles ; Atelier l'Ad Hoc, Bruxelles ; Atelier Rock, Huy; ATPS - Association de Technicien·ne·s Professionnel·le·s du Spectacle a.s.b.l., Bruxelles ; ATTAC Liège, Liège; Aula Magna, Louvain-la-Neuve; AXOSO - Atelier de Créarion Sonore et Sauvage, Bruxelles; BabyLab Bazaar, Bruxelles; Barricade asbl, Liège; Belgian Screen composer’s guild, Bruxelles; Berdache Production asbl, Louvain-la-Neuve; Blues-Sphere - asbl Black Roots, Liège ; Boom - café associatif, Bruxelles; Bouillon de Cultures, Bruxelles; BRASS - Centre Culturel de Forest, Bruxelles; Brussels Balkan Jam, Bruxelles; Bunker Ciné-Théâtre, Bruxelles; C-paje - Collectif pour la Promotion de l'Animation Jeunesse Enfance, Liège; Cabaret ISJB, Orbais; Cabaret Mademoiselle, Bruxelles; Canadair asbl, Bruxelles; Cardabelle asbl, Bruxelles; CCTA - Chambre des Cies de Théâtre Adulte, Bruxelles; CEC Youplaboum asbl, Bruxelles; CEMÉA - Centres d'Entraînement aux Méthodes d'Éducation Active, Bruxelles; Centre Culturel Archipel 19, Bruxelles; Centre Culturel d'Etterbeek - Le Senghor, Bruxelles; Centre Culturel de Comines Warneton, Comines-Warneton; Centre Culturel de Genappe, Genappe; Centre Culturel de Jette, Bruxelles; Centre Culturel de Leuze-en-Hainaut, Leuze-en-Hainaut; Centre Culturel de Sivry-Rance, Sivry-Rance; Centre Culturel de Sivry-Rance, Sivry-Rance; Centre Culturel de Sprimont, Sprimont; Centre Culturel de Waremme - Passage9, Waremme; Centre Culturel Jacques Franck, Bruxelles; Centre Culturel Jacques Franck, Bruxelles; Centre Culturel MJC, Comines-Warneton; Centre Culturel Wolubilis, Bruxelles; Centre Hervien d'Animation Culturelle asbl, Herve; Centre Liégeois du Beau-Mur, Liège; Centre Lorca asbl, Bruxelles; Cerle du Laveu, Liège; CFA - Centre de Formation d'Animateurs, Bruxelles; Charbon Studio, La Hulpe; Chez mon Ex, Bruxelles; Chispa asbl, Villers-la-Ville; Chouak Théâtre, Bruxelles; Cidico asbl, Bruxelles; Cie 3637, Bruxelles; Cie Ah mon Amour!, Verviers; Cie Airblow, Bruxelles; Cie Au détour du Cairn asbl, Bruxelles; Cie Balancetoi asbl, Lessines; Cie Buissonnière, Houyet; Cie Canicule, Bruxelles; Cie Carré Curieux, Cirque Vivant !, Bruxelles; Cie des rotules effrénées, Basècle; Cie des six faux nez, Houyet; Cie du Hazart, Marche-en-Famenne; Cie du Parking, Liège; Cie Fables Rondes, Bruxelles; Cie Fantality, Bruxelles; Cie Hay Que, Bruxelles; Cie La Variation des constances, Bruxelles; Cie Lady Cocktail, Bruxelles; Cie Les Argonautes, Bruxelles; Cie Lichen, Bruxelles; Cie Macke-Bornauw, Tournai; Cie O Quel Dommage- O Quelle asbl, Ramilles; Cie Renard Noire, Rochefort; Cie Sandra Proes - asbl La Source, Liège; Cie Scraboutcha, Chiny; Cie Showflamme, Tubize; Cimarra, Bruxelles; Ciné-club de Rixensart asbl, Rixensart; Ciné-club sérésien, Seraing; Ciné-club sérésien asbl, Seraing: Cineke asbl, Bruxelles; Cinéma Aventure, Bruxelles; Cinéma de Gedinne, Gedinne: Cinéma Nova, Bruxelles; Cinéma Plaza, Hotton; Cinéma Vendôme, Bruxelles; Cinémarche asbl, Marche-en-Famenne; Cinopsis, Bruxelles; CirK'idylliQue, Namur; Clap Education asbl, Bruxelles; Clinic Orgasm Society, Bruxelles; Clownmania asbl, Court-Saint-Etienne; COJ - Confédération des Organisations de Jeunesse indépendantes et pluralistes, Wallonie-Bruxelles; Collectif du Lion, Liège; Collectif Hold Up asbl, Bruxelles; Collectif La Station, Bruxelles; Collectif Mensuel, Liège; Collectif Showup, Limal; CTEJ - Chambre des Théâtres pour l'Enfance et la Jeunesse, Bruxelles; Culture & Démocratie, Wallonie-Bruxelles; D’Une Certaine Gaieté, Liège; Dada Studios, Bruxelles; Dédale asbl, Liège; Del Diffusion, Villers-la-Ville; Développement International des Valeurs Artistiques et Sociales, Bruxelles; Dinant Creative Factory, Dinant; DK, Bruxelles; Edition à déterminer, Bruxelles; Elephant Crew, Liège; En Cie du Sud, Liège; Escape club, Liège; Espirito Mundo asbl, Bruxelles; Et si Bach avait eu un Mac, Ohey; F.(s), Belgique; Faso Danse Théâtre, Bruxelles; Fédération de conteurs professionnels, Bruxelles; Fédération du Théâtre Action, Wallonie-Bruxelles; Feral Ar, Mons; Festival Anima, Bruxelles; Festival de Liège (Biennale des Arts de la scène FWB), Liège; Festival Découvrez-vous !, Profondville; Festival International des Arts de la Rue de Chassepierre, Chassepierre; Festival Ladyfest BXL, Bruxelles; Festival Voix De Femmes, Liège; Forêt de Luhan, Aywaille; Foule Théâtre, Bruxelles; Foyer Culturel de Florennes, Florennes; Francauteurs Sabam, Bruxelles; Funiculaire asbl, Bruxelles; Glaïeuls Paradise, Bruxelles; Grappe - Groupe de Réflexion et d'Action Pour une Politique Ecologique, Bois-de-Villers; Groupe local (Olin) du Mouvement politique des objecteurs de croissance, Ottignies-Louvain-la-Neuve; Halle du Bouillon Blanc, Sensenruth; Halles de Schaerbeek, Bruxelles; Halloween Festival Saint-Gilles, Bruxelles; Haup studio, Bruxelles; Histoires publiques, Bruxelles; Infor Jeunes Laeken, Bruxelles; Itinérances a.s.b.l., Bruxelles; Jazz 9, Gembloux; Jazz Station, Bruxelles; KermesZ à l'Est, Wallonie-Bruxelles; Kinograph, Bruxelles; Kopanica asbl, Bruxelles; Kosmocompany, Bruxelles; L'Accordéon, moi j'aime !, Tournai; L'Agence PhilCa, Liège; L'Ancre-Théâtre Royal, Charleroi; L'Anneau, Bruxelles; L'Appât asbl, Bruxelles; L'Appétit des Indigestes, Bruxelles; L'Aquilone, Liège; L'Atelier(s) asbl, Clavier; L'L | chercher autrement en arts vivants, Bruxelles; La 5e Couche, Bruxelles; La Cie L'Archer, Bruxelles; La Fabrique Imaginaire, Bruxelles; La Farandole - Les Druides du Patro d'ath, Ath; La Ferme de Martinrou, Fleurus; La Garçonnière Prod., Bruxelles; La Guinguette des Etangs, Walcourt; La Houle asbl, Bruxelles; La Maison du Livre, Bruxelles; La Maison Ephémère - Cie théâtrale, Wallonie-Bruxelles; La Maison Ephémère, Cie théâtrale, Orp-Jauche; La Maison Qui Chante, Bruxelles; La PasséThèque Royale de Belgique, Bruxelles; La Roseraie - Espace Cré-Action asbl, Bruxelles; La Spirale asbl - Centre d'Animation et de Diffusion Culturel et Touristique, Natoye; La Sucrerie, Wavre; La Vénerie - Centre Culturel de Watermael-Boitsfort, Watermael-Boitsfort; La vieille Chéchette, Bruxelles; Label GNIGNIGNIGNIGNI, Bruxelles; Laboratoire Désorceler la finance, Bruxelles; Labuenaventura asbl, Wepion; Lâche ton Fou asbl, Rochefort; LaSemo, Enghien; Le 140, Bruxelles; Le Babibar, Liège; Le Boson, Bruxelles; Le Bouton, Cie de théâtre poétique, Les Bulles; Le Corridor, Liège; Le Courlieu, Court-Saint-Etienne; Le Distinguo, Bruxelles; Le Goût d'Autre Chose, Wepion; Le Grenier - Maison de Jeunes, Stavelot; Le Lab'Oratoire, Liège; Le Lac, Bruxelles; Le Miroir Vagabond asbl, Hotton; Le Monty, Genappe; Le Non Dit asbl, Bruxelles; Le P'tit Ciné, Bruxelles; Le petit théâtre de la Grande Vie, Rochefort; Le Pied en Coulisses, Lamorteau; Le Poche Théâtre, Charleroi; Le Rideau, Bruxelles; Le Rideau de la Méduse asbl, Bruxelles; Le Théâtre des Poètes asbl, Bruxelles; Le Vent qui Parle, Soignies; Le Ventre de la Baleine, Liège; Le Vilar - Centre scénique Régional, Louvain-La-Neuve; Le Zet - Cie de créations jeunes publics, Liège; Les Adorables Vilaines, Wiers; Les Baladins du Miroir, Jodoigne; Les Brigittines, Bruxelles; Les Compagnons pointent, Bruxelles; Les Dimanches du Conte asbl, Bruxelles; Les Editions de l'Orient, Bruxelles; Les Gad'lis asbl, Remouchamps; Les Grignoux, Liège-Namur; Les Lundis d'Hortense, Bruxelles; Les midis de la poésie, Bruxelles; Les Nouveaux Disparus asbl, Bruxelles; Les Polymorphistes, Bruxelles; Les Sots Marins, Hotton; Librairie & fiEstival maelstrÖm, Bruxelles; Librairie Filigranes, Bruxelles; Ligue des droits humains, Bruxelles; Loft Matyse, Bruxelles; Loops, Bruxelles; Loupiote asbl, Heusy; Luna blue film, Bruxelles; Mac Kam Prod. asbl, Bruxelles; Made with heART asbl, Bruxelles; Maison de jeunes les leus, Frasnes; Maison de la poésie d'Amay, Amay; Maison des Jeunes de Couvin, Couvin; Maison des Jeunes de Herve, Herve; Maison des Jeunes de Quievrain, Quievrain; Maison des Jeunes de Waterloo, Waterloo; Maison du Conte et de la Littérature, Brabant wallon; Maison du Jazz de Liège et de la Communauté française, Liège; Maison du patrimoine médiéval mosan, Bouvignes; MéliMélo & Cie, Namur-Bruxelles; Mes Anim'Associes asbl, Tournai; MicMac Théâtre, Bruxelles; Mission pour l'Emploi des Artistes asbl, Bruxelles; MOC - Mouvement Ouvrier Chrétien, Wallonie-Bruxelles; Mouvement d'Action Paysanne / Festivals AgriCulturels, Wallonie; MTP memap asbl, Bruxelles; Musée d'Art Fantastique, Bruxelles; Muzik-e-Motion Cie, Bruxelles; Naast Monique - asbl Ricochets, Bruxelles; Namur en Mai, Namur; Nothing but the swing, Liège; One More Please Srl, Marche-en-Famenne; Ose la Terre, Braine-l’Alleud; Paf le chien, asbl, Liège; Panique sprl, Bruxelles; Pas Moi asbl, Bruxelles; Peliskan asbl, Bruxelles; PLOEF! - PLus On Est de Fous..., Bruxelles; Plusieurs, Belgique; PTTL - Plus tôt te laat, Bruxelles; Quai 41, Bruxelles; Ras El Hanout, Bruxelles; Ravie asbl, Bruxelles; Revers asbl, Liège; Roulotte Verte et Cie, Marche en Famenne; Rox Rouvroy, Rouvroy; RWLP - Réseau Wallon de Lutte Contre la Pauvreté, Namur; Sabor Flamenco asbl, Châtelineau; Salle Dublin, Bruxelles; Scènes et fil, Liège; Sequenza, Bruxelles; Serpentine asbl, Bruxelles; ShakeThat, Bruges; Sing for the moment asbl, Jemeppe-sur-Sambre; Smala Cinema - Cinedit asbl, Bruxelles; Soiron sur Scène, Pepinster; Source asbl, Bruxelles; Sterput [asbl E²], Bruxelles; StillStanding for Culture, Belgique; Sur le Fil asbl, Bruxelles; Tactic, Bruxelles; Technopolice.be, Bruxelles; Templerie des hiboux, Temploux; Théâtre Coeur de Terre, Namur; Théâtre de l'evni - Esprit Volant Non Identifié, Bruxelles; Théâtre de la Guimbarde, Charleroi; Théâtre de la Parole, Bruxelles; Théâtre de La Valette, Ittre; Théâtre des Martyrs, Bruxelles; Théâtre des Rues, Cuesmes (Mons); Théâtre du Copeau, Flobecq; Theatre Estrella asbl, Mons; Théâtre Jardin Passion, Namur; Théâtre l'Improviste, Bruxelles; Théâtre La Balsamine, Bruxelles; Théâtre Le Moderne, Liège; Théâtre Marni, Bruxelles; Theâtre Océan Nord, Bruxelles; Théâtre Universitaire Royal de Liège, Liège; Théâtre Varia, Bruxelles; Théâtre/Centre Culturel de Namur, Namur; Ti Suka asbl, Bruxelles; TOF Théâtre, Genappe; Trapèze asbl, Bruxelles; Tribal Souk, Buzenol; Un oeil et puis l'autre asbl, Redu; Une Cie, Genappe; UPFF - Union des Producteurs Francophones de Filmse, Bruxelles; Vivre en fol Cie, Temploux; Voce et Organo asbl et Festival Voce et Organo, Bruxelles; Vox Cultura, Charleroi; Weaveness asbl, Bruxelles; Wooha, Liège; World Citizens Music, Liège; XK Theater Grooup - PSIAC, Namur; Youplaboum a.s.b.l., Bruxelles; Zakoustics - Concerts pour bébés, Tubize; Zin TV asbl, Bruxelles; Zinneke asbl/vzw, Bruxelles; Zinneke Parade, Bruxelles; Zorobabel, Bruxelles; 68 Septante asbl - La Vidéothèque Nomade, Bruxelles.

Sur le même sujet