Boris Cyrulnik: "Il est bon de ralentir le développement des enfants"

Pourquoi certains trouvent-ils tant de plaisir à suivre un gourou ou une idéologie meurtrière ? Comment expliquer que d’autres résistent à cette tentation ? Boris Cyrulnik éclaire l’importance de l’enfance en la matière.

Boris Cyrulnik: "Il est bon de ralentir le développement des enfants"
©Olivier Poppe
Le 10 janvier 1944 à Bordeaux, âgé d'à peine 7 ans, Boris Cyrulnik est arrêté lors d'une rafle, avant de s'enfuir et d'échapper à la déportation où ses parents mourront. Depuis, le neuropsychiatre français a consacré une grande partie de sa carrière et de ses écrits à la résilience, et à comprendre ce qui pouvait expliquer nos pensées réflexes ou paresseuses qui engourdissent nos esprits et nous font parfois entrer dans l'embrigadement, à la suite d'un gourou, d'un régime, d'une idéologie extrême qui nous rassurent. C'est tout l'objet de son dernier ouvrage,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet