Une Défense bien fragile

Un commentaire de François Mathieu.

Une Défense bien fragile
©Belga
“Et si l’espoir revenait/Tu ne me croiras jamais”. Ce que chantaient Bernard Lavilliers et Jeanne Cherhal il y a quelques années colle parfaitement à l’ambiance au sein de la Vivaldi. La semaine écoulée était à hauts risques mais après 4 kerns (!), deux accords ont finalement pu être bouclés. De quoi...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité