"En Belgique, il y a un désintérêt pour le rêve. Je le déplore"

Comment comprendre ses rêves et, surtout, ne pas passer à côté de ceux-ci ? Françoise Vermeylen et Yves Weber revisitent, avec audace, la voie engagée par Freud. Le rêve doit être remis à la première place, défendent-ils.

"En Belgique, il y a un désintérêt pour le rêve. Je le déplore"
"J'étais sur cette place, à Bruxelles. Vous voyez ? Celle où se situe la statue équestre en bronze de Godefroy de Bouillon. J'ai voulu m'introduire, en voiture, dans une...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité