Une étude le révèle : les Belges rêvent le plus souvent de tromper leur partenaire

La tromperie dans le couple, les serpents et voler comme un oiseau... tels sont les trois types de rêves que font le plus souvent les Belges. Une récente étude, menée par SleepSeeker, le dévoile.

Une étude le révèle : les Belges rêvent le plus souvent de tromper leur partenaire
©Pixabay

Retrouvez ce jeudi dans La Libre notre grand entretien avec la thérapeute Françoise Vermeylen.

Mauvais présage ou fantasme... le rêve que font le plus fréquemment les Belges est de tromper leur partenaire. Ce rêve est recherché plus de 2000 fois par an sur Google, révèle une étude menée par SleepSeeker. Ce dernier a en fait analysé les recherches Google de chaque pays membre de l'OCDE afin de classer les rêves les plus communs en Belgique et dans le reste du monde.

Ainsi, à l'échelon mondial, le top 10 des rêves les plus communs est le suivant : les serpents, les chiens, les chats, la grossesse, pouvoir voler, tromper son partenaire, être poursuivi, tomber, les lions et enfin, les ours.

En Belgique, juste derrière la tromperie dans le couple, figurent les rêves sur les serpents et le fait de pouvoir voler comme un oiseau. Rêver de serpents symbolise généralement une renaissance, un déménagement ou une situation de frustration.

Les rêves lucides (qui se déroulent pendant le sommeil et donnent le sentiment au rêveur qu’il est éveillé et conscient alors qu’il continue de dormir) sont également très en vogue avec un total de 20 900 recherches Google par an. Les rêves éveillés (qui se déroulent pendant le sommeil et donnent le sentiment très fort de ne pas rêver, mais de vivre dans la réalité, en état de totale conscience) sont quant à eux les plus communs en France, en Allemagne et en Italie.

Le rêve le moins commun au monde est de rêver d'une pièce vide. Cela représenterait des événements désagréables et des difficultés dans la vie quotidienne du rêveur.

Retrouvez l'étude dans son intégralité ici.