"Aujourd'hui, il est presque devenu impossible de savoir d’où vient notre chocolat"

Manque de transparence, déforestation, limites des labels, exploitation humaine, affadissement des goûts... Le chercheur Frédéric Amiel livre une lecture très critique du marché mondial du cacao et du chocolat. Entretien.

"Aujourd'hui, il est presque devenu impossible de savoir d’où vient notre chocolat"
©DR
"Le marché du chocolat est emblématique d'un capitalisme à bout de souffle enfermé dans ses propres contradictions" : telle est la conclusion du sociologue, anthropologue et spécialiste de la filière du cacao Frédéric Amiel. Coordinateur de l'association Les amis de la terre - France qui lutte pour davantage de justice sociale...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité