Karen Northshield, rescapée des attentats de Zaventem : "Je ne suis pas loin de mon tombeau"

Le 22 mars 2016, Karen Northshield a trente ans et se trouve à l’aéroport de Zaventem. Elle s’apprête à monter dans l’avion pour retrouver sa grand-mère aux États-Unis lorsqu’un kamikaze, près d’elle, déclenche sa ceinture d’explosifs. Très gravement blessée, elle flirte avec la mort. Aujourd'hui, après des années d'hospitalisations, elle livre un témoignage très poignant.

La rage...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité