“L’agression sexuelle dont j’ai été victime a volé une partie de mon enfance”

À 48 ans, le prêtre jésuite Patrick Goujon a subitement réalisé avoir été abusé, enfant, par un prêtre. Il en livre un récit fort et sincère. Il est en colère contre l’Église, mais explique combien l’écriture, l’accompagnement et la foi l’ont sauvé.

“L’agression sexuelle dont j’ai été victime a volé une partie de mon enfance”
©Serge Dehaes
"J’ai retrouvé la parole alors que j’ignorais en avoir été privé. Enfant, j’ai été abusé par un prêtre pendant plusieurs années....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité