Une lettre de Tanguy Mangez, citoyen, à son grand-père.

Cher papy,

Ça y est, tu vas enfin avoir de la visite autour de ta tombe. C’est promis, ils viendront en nombre avec leurs coqs wallons et leurs Vlaamse Leeuwen. Ils seront pressés et contents d’ailleurs, ce qui change des gens qui traînent habituellement dans les cimetières. Les uns seront ravis d’avoir renforcé leur règne indisputé au Sud et de ne plus avoir à s’emmerder avec leur voisin du Nord, les autres pour avoir protégé leur peuple et leur culture d’une invasion imminente de waalse ratten.

Comprends-les, papy, pour eux, les communes à facilités, c’est plus dangereux que la crise des missiles.

Ils iront sur ta tombe et celles de tous les anciens combattants, les gars qui croyaient en ce pays, sont morts pour ce pays, et j’imagine qu’à ce moment-là ils vont copieusement vous uriner dessus. Ben ouais, même flamand que tu es, t’avais qu’à mourir pour la Flandre, mon gars, pas pour la Belgique. T’avais qu’à être dans le camp des gars comme Bob Maes, qu’on célèbre encore au Nord. Bon, il a peut-être bien collaboré et soutenu l’arrestation de juifs avec nos amis teutons, mais ça, on le passera sous silence pour en faire avant tout un patriote flamand.

En affirmant que la Belgique est une construction, on oublie un peu vite que tous les pays en sont. Les Français ne sont-ils pas bretons, normands, burgondes et j’en passe ? Pourtant, personne ne vient dire que la France est une construction. Bizarre, ce monde où des alliances politiques sont vues comme moins artificielles que des créations diplomatiques.

Je pense pour ma part que ce sont les hommes qui rendent les pays "réels". Ce sont ceux qui ont travaillé pour vivre dans un État plus prospère, ceux qui tentent de lui accorder des vertus qu’on transmettrait de génération en génération.

Je doute que ceux qui meurent sous le drapeau ne soient pas de ceux-là. Cependant, peu importe ce que vous avez fait, et pourquoi, une minorité s’apprête à flinguer le tout.

Pourquoi vont-ils le faire ?

Mais enfin, papy, imagine un PS libéré de sa N-VA, c’est comme offrir un divorce à un couple qui cohabite mais ne peut plus se voir en peinture.

De plus, il est devenu ringard d’être belgicain. Apparemment notre pays ne fonctionne pas, et, d’ailleurs, il n’est plus politiquement acceptable de dire que c’est à force de tout diviser, tout partager qu’il ne fonctionne plus. On ne va quand même pas blâmer les réformes d’État successives de nous avoir refourgué un nombre insensé de ministres de la Santé dont on n’a pas su quoi faire en période de pandémie ! Un peu de bon sens, voyons !

Pour ceux qui s’apprêtent à tuer le pays, la Belgique n’a aucune plus-value. Ce qui contredit complètement ce que chaque multinationale vient y trouver, à savoir une main-d’œuvre multilingue dans un seul et même espace réduit, mais apparemment… ce n’est pas pareil.

Deux cultures donc deux mondes dont on peut tirer des richesses au lieu d’un seul, c’est has been, papy.

Bref, ce n’est pas le sujet, tu auras donc de la visite ! Ils diront probablement que tu es mort pour un fantasme de nation alors qu’eux sont aveugles quant à celui qu’ils poursuivent désespérément.

Ils se plaindront ensuite de la mondialisation et de l’absence d’une Europe forte sans comprendre que, ingouvernable à 27, celle-ci n’aura aucune chance à 52 face aux grands de ce monde. Réjouis-toi, papy !

Au final, au vu du silence assourdissant des Belges quant à la situation politique, j’imagine aussi qu’on se réjouira plus d’avoir un gouvernement tout court que d’avoir un gouvernement avec un programme pour le pays. Cela devrait donc passer comme une lettre à la poste.

Je te laisse, je vais aller peser le pour et le contre entre les nationalités qu’il me restera à choisir.

PS : demande à mamy si "wallon", c’est une bonne ou une mauvaise situation, s’il te plaît.

Bien à toi,

Ton petit-fils.