Opinions

Ces derniers jours, l'actualité est particulièrement lourde... dans tous les sens du terme, tant dans notre Plat pays que sur le plan international. Un avion se fait abattre en Ukraine, un autre s'écrase à Taïwan, puis encore un au Mali. Au milieu de ces tragédies, le conflit israélo-palestinien ne cesse d'alourdir son bilan déjà bien trop élevé. Sur le plan national, les projecteurs se focalisent sur des négociateurs qui passent d'un palais à l'autre et sur des responsables politiques qui y prêtent serment.

Bien que nous évoquions très régulièrement le triste sort des chrétiens d'Egypte, de Syrie ou ceux de la région de Mossoul en Irak, notre rédaction web reçoit un nombre très important de mails - provenant aussi d'Egypte ou du Liban - nous demandant de vous informer davantage encore sur les atrocités que font subir des groupes fondamentalistes islamistes aux chrétiens d'Orient plongés dans la terreur.

Partageant cette indignation, nous avons sélectionné deux opinions parmi toutes celles reçues.

Dorian de Meeûs, Rédacteur en chef de LaLibre.be

Découvrez également la situation des chrétiens en Irak en lisant notre dossier consacré au sujet. 

------------

"QUI NE DIT MOT... CONSENT!"

Lettre ouverte d'un citoyen belge aux autorités politiques:


Madame, Monsieur,

C'est en tant que citoyen belge et catholique en colère que je vous interpelle au sujet de mes frères chrétiens d'Orient et plus particulièrement ceux d'Irak et de Syrie.

Un génocide est en train de se perpétrer sous vos yeux dans la plus grande indifférence de la communauté internationale et donc aussi de notre pays, en effet, aucun politicien belge ne bouge, pas de déclaration, pas de condamnation, rien de rien.

Pour la Palestine pas de problème, là vous savez vous bouger, manifester, condamner Israël, demander un boycotte et faire beaucoup de blabla....La vie d'un chrétien aurait-elle moins de valeur que celle d'un palestinien ?

Trouvez-vous normal que les biens des chrétiens soient marqués de la lettre « N », comme « Nazaréen », inscription assortie de la mention «bien immobilier propriété de l’État islamique », en 39/40 un régime pratiquait déjà cela avec les biens des juifs, la nuit de cristal, cela vous rappelle quelque chose ?

Trouvez-vous normal que les chrétiens ne peuvent pas bénéficier des rations alimentaires distribuées à la population et qu'on a coupé l’approvisionnement en eau potable des villes chrétiennes de Telkeif, Tellesqif, Batnaya.

Trouvez-vous normal que les islamistes fassent régner la terreur et se permettent de lancer un ultimatum aux chrétiens 1. Se convertir à l’islam ; 2. Accepter le statut de dhimmi ; 3. En cas de refus du premier ou du deuxième choix, ils seront exécutés par l’épée. Vous parlez d'un choix !

Les familles chrétiennes quittés la ville de Mossoul, ayant pris avec elles tout ce qu’elles pouvaient emporter : des objets de valeurs comme argent, bijoux, des documents, etc, mais aux checkpoints installés par les islamistes, ces familles furent rançonnées et complètement dépouillées de leurs maigres affaires et maintenant elles n'ont plus rien sauf leurs larmes pour pleurer.

Aujourd'hui.....Il n'y a plus aucun chrétien à Mossoul et pourtant cela fait plus de 1000 ans que les chrétiens sont à Mossoul...

"L'absence de réaction internationale concrète à ce drame pose une vrai question: est-on prêt à voir émerger un régime théocratique totalitaire aux portes de l'Europe?"

Oui je suis très en colère contre vous les politiciens belges et européens, et c'est votre silence et votre indifférence qui me met très en colère, votre silence et votre indifférence sont vraiment assourdissants, je crains plus le bruit des pantoufles que celles des bottes. J'ai envie de vous crier « Existe-t-il aujourd'hui un homme intelligent dans MON pays qui puisse avoir enfin le courage et volonté de se bouger pour les chrétiens d'Orient, j'ai de sérieux doutes !

En tant que chrétien, je tiens pour responsables tous les politiciens belges et européens de ce tout ce qui arrivera à mes frères et sœurs chrétiens d'Orient, vous serez tenu responsables pour non-assistance à personnes en danger, par votre silence vous vous faite complices des persécuteurs de mes frères et sœurs, car qui ne dit mot consent.

Je me permets de vous rappeler ce que Albert Einstein disait : "Le monde ne sera pas détruit pas ceux qui font le mal mais par ceux qui les regardent sans rien faire".

J'espère au moins par mon message que je vous aurais permis de réfléchir et de réveiller votre conscience assoupie, si ce n'est pas le cas, j'aurais au moins fait mon devoir d'homme et de chrétien et pour ma part, je pourrais au moins me regarder le matin dans le miroir en me disant que j'ai fait mon possible pour relayer le cri de mes frères et sœurs d'Orient, espérons que vous pourrez faire de même.

Michel Lixon
Citoyen belge et catholique



"L’OCCIDENT A DU SANG SUR LES MAINS…"

Discours prononcé au Capitole, Washington, le 26 juin 2014 par le père Henri Boulad, sj, le Directeur du Centre Culturel Jésuite d’Alexandrie (Egypte)


Oui, l’Occident a du sang sur les mains, le sang de millions d’êtres humains, parce qu’il a trahi ses valeurs et piétiné ses principes pour des intérêts bassement matériels, politiques, économiques…

Il y a vingt ans, j’écrivais un article intitulé : "Europe, prends garde de perdre ton âme !" Aujourd’hui, c’est quasiment fait. L’Occident a perdu son âme, ce qui lui a permis d’être le vecteur de la culture, de la civilisation, de l’humanisme, des valeurs spirituelles.

Ce qui a fait de l’Occident le phare du monde, ce qui a produit l’Humanisme de la Renaissance et la Déclaration universelle des droits de l’Homme est en train de mourir lentement sous nos yeux. Ce qui a produit Michel-Ange, Pascal, Einstein, Beethoven, George Washington, Abraham Lincoln et tant d’autres génies de l’art, de la culture, de la civilisation est en voie d’extinction.

L’Occident s’est trahi, vendu, sali pour de l’argent, du pétrole, du gaz, des dollars, des euros…

Mon maître à penser, Jésus, disait autrefois : "Que sert à l’homme de gagner l’univers s’il vient à perdre son âme !"

L’Occident a perdu son âme. Il l’a vendue au diable, sacrifiée à ces Mammons appelés : argent, pouvoir, puissance, cupidité…

Quand une civilisation perd son âme, il ne lui reste plus qu’à disparaître, qu’à s’éteindre, qu’à s’écrouler. Et c’est ce qui se passe sous nos yeux. Un Français me disait récemment d’un air désabusé : "La France est moribonde, la France est morte".

Si l’Occident ne se reprend pas, s’il ne retrouve pas ses valeurs fondatrices, humanistes, morales, spirituelles… c’en est fait de lui.

L’Occident s’écroulera comme se sont écroulés les grands empires d’autrefois. En trahissant ses valeurs, l’Occident se condamne à mort. Cela ne se voit pas encore, mais le ver est dans le fruit. L’intérieur est en état de lente décomposition.

Un jour, ce magnifique édifice de la civilisation occidentale s’effondrera de lui-même…

Lorsque l’être humain n’est plus au centre d’une civilisation, cette civilisation, si prospère qu’elle paraisse, est condamnée à disparaître à plus ou moins brève échéance.

Aujourd’hui, l’être humain n’a plus aucune valeur. Cent morts, mille morts, dix mille morts… peu importe. L’essentiel c’est la conquête d’un territoire, l’accès à un gisement de gaz ou de pétrole.

Cent mille morts, comme en Syrie aujourd’hui ; un million de morts, comme en Irak hier ; deux millions de morts, comme au Soudan avant-hier… Tout cela ne compte pas.

L’Occident a du sang sur les mains… et au lieu de se reprendre, de revenir à la raison, de faire son examen de conscience, il poursuit sa politique homicide et suicidaire.

Il lui faut à n’importe quel prix le Moyen-Orient, cette région maudite, où l’or noir coule à flots. Seuls comptent ses intérêts géo-politico-stratégiques.

Mais où est l’Homme dans tout ça ? Il compte si peu, si peu !

La tâche la plus urgente aujourd’hui est de retrouver le sens de l’Homme, de redonner à celui-ci sa place centrale dans notre vision du monde, de repenser nos politiques, nos économies, nos stratégies en fonction de l’être humain.

Au lendemain de la deuxième guerre mondiale, en comptant ses 80 millions de morts, l’Europe a été frappée de stupeur. Elle s’est alors demandée ce qui s’était passé, quel démon l’avait possédée, quelle folie meurtrière s’était emparée d’elle. L’Allemagne a alors enfourché l’association du Réarmement moral, pour éradiquer le mal à sa base. Plutôt que de verser des larmes de crocodile sur ce gâchis, sur cette tragédie, l’Allemagne a compris que c’était dans un ressourcement moral, dans un sursaut spirituel, dans un supplément d’âme que se trouvait la solution.

C’est exactement ce dont nous avons besoin aujourd’hui. L’Occident saura-t-il retrouver ses racines humanistes et spirituelles ? Saura-t-il se remettre en question ? Saura-t-il faire sa révolution, à l’instar de celle d’Egypte, qui a ouvert un chemin ?

Quand un peuple se sent trompé par ses dirigeants, floué par ceux qu’il a élus "démocratiquement", ces élus perdent toute légitimité et méritent d’être destitués et condamnés pour trahison.

Il est grand temps de sortir de notre apathie, de mobiliser une opposition, de descendre dans la rue par milliers et millions, pour hurler notre colère, faire éclater notre indignation.

Il est grand temps de démasquer l’hypocrisie des médias et de ceux qui les manipulent – mafias, géants de la finance et politiciens véreux – pour faire la lumière, crier la vérité, établir le droit et la justice.

Notre monde va mal, notre monde est malade, moribond ! Réveillons-nous. Il est moins cinq !


Henri Boulad, sj

Directeur du Centre Culturel Jésuite d’Alexandrie, Egypte