Société

Respect mutuel

Madame Roghfour, dans votre opinion à "La Libre", vous évoquez la Convention des droits de l’homme pour justifier le port du voile à l’école. Mais vous oubliez et ne respectez pas notre civilisation judéo-chrétienne et du siècle des lumières. La Belgique comme d’autres pays de l’Europe ne sont pas des pays musulmans et dès lors vous ne pouvez imposer votre culture. Quand nous visitons des pays comme le Maghreb ou d’autres pays du Golfe, nous respectons leur culture, en nous habillant sans provocation. Si vous évoquez la Convention des droits de l’homme, il faut aussi respecter l’Article 5 du traité instituant la Communauté européenne stipulant ceci : la Communauté contribue à l’épanouissement des cultures des Etats membres dans le respect de leur diversité nationale. Si nous respectons votre religion et votre culture, il ne faut pas l’imposer à la majorité de ce pays. Si nous suivons votre opinion, il faudrait aussi accepter à l’école le port de la kippa pour les juifs et aussi dans votre pays d’origine et les émirats du Golfe. Quand une école décide d’aller au bassin de natation, vous évoquez la "pudeur" car les filles d’un certain âge ne supportent d’être en maillot de bain devant les garçons de leur classe. Je pense que vous n’avez jamais été dans un bassin de natation où on voit garçons et filles nager sans aucune provocation. On peut évidemment voir le mal partout Mais cela n’a rien à voir avec la religion.

D. Vander Burght WATERLOO

Quelques suggestions uccloises

Ucclois de naissance, aujourd’hui Ixellois (j’ai traversé le bois pour étudier), je constate que tant ma commune d’origine (qui reste celle de mes parents) que ma commune d’adoption accueillent les grandes fortunes françaises. Arnault, Taittinger et tous ceux plus discrets qui ne font pas la une de journaux. Contrairement à certains qui s’en indignent, je ne considère pas que cela déshonore ces communes, qu’il serait injuste de réduire à un ghetto d’exilés fiscaux. Ixelles est d’ailleurs très contrastée. Uccle un peu moins d’apparence, même s’il y a des quartiers sociaux (et des chouettes, mes parents, profs, habitent à Cobralo).

Mais je ne peux m’empêcher de me demander si on profite vraiment de la capacité contributive de ces gens-là pour améliorer les infrastructures communales, au service de tous. Non que tout aille mal, mais avec le dix-millième des revenus de certains de ces exilés, il doit y avoir moyen de réaliser des grandes choses et de plus petites, comme la rénovation des routes, qui se fait à Uccle à un rythme désespérément lent, au point que les promesses faites aux élections 2000 n’ont été réalisées que durant cette mandature

Uccle pourrait penser aussi à construire des logements, non seulement sociaux, mais à loyers encadrés, pour les jeunes (je ne me fais aucune illusion sur ma capacité à revenir habiter à Uccle quand je ne serai plus en kot, à moins de faire le Tanguy). Et je ne serais pas choqué d’apprendre qu’à Uccle les services sociaux aient les moyens d’encadrer vraiment les jeunes qui n’ont pas d’emploi; devenir aussi un paradis social en plus d’un paradis fiscal serait une belle ambition ! Mais tant qu’à avoir de l’ambition, osons : M. le Bourgmestre, cher Armand, puisque vous vous vantez d’avoir l’oreille d’Arnault (ou plutôt, c’est Arnault qui vous glissait dans l’oreille des confidences que vous avez répété partout - pas sûr en fait qu’il vous appellera encore beaucoup - suggérez-lui de faire la nique à son ennemi Pinault en finançant à Uccle le plus beau musée d’art contemporain d’Europe ! Enfoncés le Guggenheim de Bilbao, la Neue Nationalgalerie de Berlin et même le MAC’s. Désormais, on ne parlera plus que de la Fondation Arnault d’UKK. Bon, après, pour y amener les millions de visiteurs, il faudra des transports publics performants et ça, ce n’est pas gagné. Mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin peut-être que Taittinger pourrait payer un kilomètre de métro ou deux ?Jean-Marc Duffrasne

Les attributs de la ministre

Pour être ministre, selon Madame Laanan, ministre de la "culture", il faut avoir des attributs masculins. Outre la grossièreté du propos, cette déclaration, digne d’un "machiste", est irrespectueuse pour les femmes; elles n’ont pas besoin de c... pour prouver leur valeur. Elle est de plus peu flatteuse pour les ministres féminins des différents gouvernements : où est l’égalité des sexes ?Jean-Marie Willot