Opinions
Voici quelques-uns des sujets d'actualité qui vous ont fait réagir la semaine dernière.

Thunberg, Nobel de la Paix ?


Justifié

Le prix Nobel de la Paix a été attribué à Barak Obama après son élection et qu’avait-il fait ? Rien. Cette jeune fille arrive à fédérer des centaines de milliers de personnes autour de la question climatique, et elle est régulièrement la cible de moqueries et de commentaires haineux… Nos jeunes ont le tort d’appuyer là où cela nous fait mal : notre immobilisme et notre résignation… L’Histoire nous jugera ! Anne Julien

Trop exposée ?

Cette jeune fille ne démérite certainement pas. Mais l’hyper-médiatisation dont elle fait l’objet risque de lui être nuisible tout au long de sa vie… Le prix Nobel ne ferait qu’aggraver les choses. Ludovic Schoonejans

Sur le long terme

Laissons du temps au temps et voyons sur le long terme ce qu’elle fera. Pourquoi se précipiter pour lui offrir le prix Nobel de la paix avant toute action qui n’a même pas encore porté ses fruits. Ne soyons pas non plus impulsifs, agissant dans l’émotivité de masse. Cela n’apporte rien de constructif. Qu’on la laisse réaliser le meilleur pour tous et soyons solidaires plutôt que de systématiquement détruire ou critiquer les personnes qui tentent peut-être de répandre la paix. Thérèse de Beauffort

Qui la connaît vraiment ?

À l’occasion des multiples marches pour le climat, comme pour la grève mondiale du climat avec la participation de 90 pays et de 24 villes belges, on voit fleurir sur les réseaux sociaux des éloges de la Suédoise mais aussi des critiques avec parfois un vocabulaire non adéquat comme le terme "greluche" dont le but est de dénigrer les jeunes et les adultes qui investissent de leur temps pour aller manifester ou partir en grève comme le 15 mars. En fait, à part son âge, peu de personnes peuvent donner des informations sur le fait qu’aujourd’hui elle est devenue la porte-parole de ce mouvement sans précédent. En fait, Greta est de la même famille que Svante Arrhenius, prix Nobel en 1896 qui a expliqué à l’époque l’effet de serre causé par les émissions de dioxyde de carbone, gaz responsable du changement climatique. Greta a commencé à s’y intéresser à 8 ans. Depuis, ses parents roulent à l’électrique, ne mangent pas de viande, cultivent des légumes. On dit souvent que les causes précèdent les conséquences et que donc, l’histoire familiale explique son engagement proactif n’en déplaise aux grincheux qui utilisent les réseaux sociaux comme défouloir sans faire avancer ce débat qui nous concerne tous. Christian Segers

Solidaris VS De Block 

Même système pour tous

Nous avons l’un des meilleurs systèmes de santé au monde, mais il coûte très cher. C’est le devoir de nos ministres de veiller à ce que le système reste payable en éliminant tous les abus. Dans le cas contraire, on aura un système de santé publique pour les pauvres et un système de santé pour les riches, comme dans beaucoup d’autres pays. Guy Puttemans

Esprit critique

Entendons-nous bien : vers 1850, le Parti Libéral, seul au pouvoir, a créé la 1re loi instaurant les mutuelles. C’était une bonne chose. Les mutuelles se sont développées avec l’argent des cotisations sociales patronales et personnelles, et on a grosso modo un bon système, certes perfectible. Il faut faire la chasse aux abus, quels qu’ils soient, de gauche, de droite ou d’ailleurs. J’estime inacceptable qu’une mutuelle, quelle qu’elle soit, chrétienne, socialiste ou libérale, fasse campagne pour son parti politique frère, en détournant l’argent des cotisations. Je me méfie de ceux qui jouent avec l’argent des autres : les mutuelles, les banques, les syndicats, les assurances. Gardons l’esprit critique, au lieu de nous invectiver. Jean-Martin Rathmès

Condamnation de Nemmouche et Bendrer

Jugement correct

Il (Mehdi Nemmouche, NdlR) finira sa vie en prison ; les victimes du Musée juif n’ont pas eu la chance de poursuivre leur vie : ce jugement est correct ! Madeleine Clobus

Rien de comparable

Évidement, la vie continue pour Nemmouche. Mais les prisons belges n’ont rien de comparable aux prisons de haute sécurité des USA. Les détenus les plus dangereux y sont enfermés dans la solitude la plus totale, parfois plusieurs années durant, à l’intérieur d’une cellule de huit mètres carrés, 23 heures sur 24. Ils ont droit à une heure par jour à l’air "libre" dans la cour, mais confinés dans une cage qui leur interdit tout contact humain. JM Matline

Raconter le complot

Je prends le risque de passer pour le Waldémar (personne qui se plaît à donner son avis, NdlR) dont parlait François-Xavier Druet (LLB du 12/03) et je vais gloser à propos de l’opinion de Me Dayez dans la même page de LLB du 12/03. Ce que l’on peut reprocher à Me Courtois, ce n’est pas d’avoir défendu Nemmouche ou d’avoir plus ou moins cru à ce qu’il racontait, mais de n’avoir pas bâti un récit cohérent et crédible autour de cette thèse. Quelques exemples : le service secret, iranien ou libanais ? Il aurait fallu choisir. Pourquoi Nemmouche n’a-t-il pas été exfiltré le jour même comme c’est la norme (affaires Skripal ou Khashoggi) au risque qu’il ne soit arrêté et qu’il ne parle ? Pourquoi ne lui a-t-on pas confié les armes nécessaires, il a dû les mendier dans le milieu marseillais ? Pourquoi les services iraniens auraient-ils fait appel à un sunnite alors qu’ils sont soupçonnés d’avoir réussi des attentats ciblés (sans victimes collatérales) à Paris ? etc. Il n’y a pas de honte pour un avocat à renoncer à défendre un client. Francis Pirsoul

Langues anciennes

Quel avenir pour le latin et le grec à l’école ?

Je viens de lire l’opinion de Jean-Michel Blaude sur le sujet (LLB du 11/03) et je ne peux que le soutenir : "L’étude de ces deux langues (latin et grec) lors du secondaire permet d’intégrer trois apprentissages : la maîtrise de la langue, l’ouverture de l’esprit et la capacité de mieux nous situer dans notre propre Histoire et à l’interroger". Aujourd’hui encore, l’étude de ces langues et tout particulièrement certains exercices qu’elles imposent, ou plutôt auxquels l’apprentissage des langues mortes apporte une aide : les dissertations, c’est-à-dire la capacité à bien organiser et rédiger l’analyse d’un sujet, d’une note, d’une lettre, bref d’une information par écrit, sont d’un apport indiscutable. Mais il est vrai que nous vivons à une époque où l’on considère que ce temps précieux que demande l’apprentissage des langues mortes devrait d’avantage être utilement consacré à des applications plus concrètes, plus utiles ou lucratives. Mais en complément à cela, ces valeurs sont aussi considérées comme des sujets conduisant à l’élitisme, mot quasi tabou et que d’aucuns considèrent comme une atteinte à l’égalité, maître mot de notre société d’aujourd’hui. Jean L. De Brouwer

L’Europe, projet civilisationnel ? 

Idéaux parasités

L’Europe s’est construite avant tout pour mettre fin aux guerres désastreuses et la mise en commun des économies avait cet objectif. Cependant, petit à petit, l’affairisme et l’opportunisme ont parasité la noblesse des fondateurs, leurs idéaux. Et nous devons reconsidérer les valeurs fondatrices, combattre le cancer affairiste : ce n’est pas sur le marché qu’a été construite l’Europe, le marché n’est qu’un moyen. Jean-Marie Dieudonné

Fusillades dans des mosquées en Nouvelle-Zélande

Revoir nos discours

La violence par un musulman est qualifiée de terrorisme (par un islamiste). La violence par un non-musulman est qualifiée de fusillade, d’attaque, ou d’agression, par un malade mental ou quelqu’un d’extrême-droite (sans parler de sa religion). Ce genre de racisme violent crée d’autres formes de violence… Et apparemment, les producteurs de ce discours n’ont pas retenu les leçons du post-11 septembre en gardant cette différenciation communautaire. Il est temps de revoir l’utilisation de vos concepts et le discours que vous produisez ! Mehdi Ben Khouja

Lâche et répugnant

Triste ! Quelques soient les qualificatifs attribués à ce ou ces meurtriers, il ne demeure pas moins que c’est une tragédie pour tous ces veufs/veuves et orphelins frappés par cette injuste et inutile tuerie ! Éliminer une poignée de personnes d’une manière barbare dans un lieu de culte est lâche et répugnant. Mes condoléances aux familles. Mina Ouanani