Cher Monsieur Bezos,

Nous, représentants élus, législateurs et responsables publics de diverses parties du monde, vous annonçons par la présente que le temps où Amazon jouissait de l’impunité est révolu. Le vendredi 27 novembre dernier, des travailleurs, des militants et des citoyens du monde entier ont uni leurs forces pour demander justice à Amazon. Aujourd’hui, nous nous engageons à soutenir ce mouvement au sein des assemblées, parlements, institutions où nous siégeons. En bref, nous nous adressons à vous dans une unique volonté, celle de faire payer Amazon. Le monde sait qu’Amazon peut se permettre de payer ses travailleurs, son coût environnemental et ses impôts. Et pourtant, à maintes reprises, vous avez esquivé et fait fi de vos dettes envers les travailleurs, la société et la planète.

Votre immense fortune repose sur les compétences de vos travailleurs et sur le soutien qu’ils reçoivent de leurs amis, de leur famille et de leur communauté. Ce sont ces mêmes personnes qui ont risqué leur santé et celle de leurs proches pour fournir des produits aux consommateurs et vous faire réaliser d’énormes bénéfices. Mais alors que votre fortune personnelle a augmenté d’environ 13 millions de dollars US par heure en 2020, ces travailleurs se retrouvent dans des conditions de travail dangereuses, ne bénéficient que d’une faible augmentation de salaire, voire d’aucune, et doivent faire face à des représailles pour les efforts qu’ils déploient pour se défendre et organiser leurs collègues.

Une fois encore, nous nous engageons, aux côtés de vos travailleurs, à faire payer Amazon. La position dominante que votre entreprise a acquise s’accompagne de coûts exorbitants pour notre environnement. Bien que vous ayez personnellement reconnu l’urgence climatique comme étant l’un des défis majeurs de notre époque, l’empreinte carbone d’Amazon est supérieure à celle de deux tiers des pays du monde. Votre plan de réduction des émissions est à la fois insuffisant pour rester dans les limites écologiques de notre planète et difficile à croire étant donné le bilan d’Amazon concernant les promesses non tenues en matière de durabilité et ses contributions financières au déni du changement climatique. Une fois encore, nous nous engageons, pour le compte de notre planète, à faire payer Amazon.

Enfin, vous avez affaibli nos démocraties et leur capacité à répondre aux défis collectifs. Vos pratiques monopolistiques ont écrasé les petites entreprises, vos services web ont bafoué les droits des données, et en échange, vous avez payé des impôts dérisoires. Par exemple, en 2017 et 2018, Amazon n’a payé aucun impôt fédéral américain sur les sociétés. En esquivant l’impôt au plan mondial, vous nuisez à la prestation des services publics de santé, d’éducation, de logement, de sécurité sociale et d’infrastructures. Une fois encore, nous nous engageons, pour nos concitoyens, à faire payer Amazon.

Nous vous demandons instamment d’agir de manière décisive et de modifier vos politiques et vos priorités afin de vous comporter correctement à l’égard de vos travailleurs, de leurs communautés et de notre planète. Sachez que nous sommes prêts à agir dans nos instances législatives respectives pour soutenir le mouvement mondial qui se développe en vue de faire payer Amazon. Veuillez agréer, Monsieur Bezos, l’expression de nos sentiments distingués.

Parmi les 400 signataires de la tribune :

Au niveau international : Leïla Chaibi, députée européenne LFI, Ilhan Omar, membre du Congrès américain, Rashida Tlaib, membre du Congrès américain, Jeremy Corbyn, ancien chef du parti travailliste britannique, Ebru Günay, le porte-parole du HDP de Turquie, Yanis Varoufakis, chef du parti grec MeRA25, Heidi Hautala, vice-présidente du Parlement européen.

En Belgique : Bert Anciaux (sp.a), membre du Sénat, Maria Arena (PS/S&D), membre du Parlement européen, Marc Botenga (PvdA / S&D), membre du parlement européen, Saskia Bricmont (Groen / Ecolo /EFA), membre du parlement européen, Gaby Colebunders (PvdA), membre de la Chambre des représentants, Kurt De Loor (sp.a), membre du Sénat, Melissa Depraetere (sp.a), membre de la Chambre des représentants, Hannelore Goeman (sp.a), membre du Parlement flamand, Raoul Hedebouw (pvda), membre de la Chambre des représentants, Elisabeth Meuleman (Groen), membre du Sénat, Björn Rzoska (Groen), membre du Parlement flamand, Kathleen Van Brempt (sp.a/ S&D), membre du Parlement européen, Marco Van Hees (pvda), membre de la Chambre des représentants, Ludwig Vandenhove (sp.a), membre du Parlement flamand.