Un courrier de Guy de Marnix, lecteur de La Libre.

Le collectif "L’Abîme", qui a organisé "la Boum" dans le Bois de la Cambre persiste et signe...

Il entend maintenant organiser un nouveau rassemblement de grande ampleur dans un parc de Bruxelles en violation des mesures sanitaires en vigueur.

Il s’érige en défenseur du "droit de vivre" et du "droit de faire la fête", et ceci malgré les risques car une "une vie sans risque, ça n’existe pas"...

Cette attitude est évidemment scandaleuse et doit être condamnée sans la moindre ambiguïté.

Le covid a tué des millions d’êtres humains. Il continue à tuer.

L’initiative de "L’Abîme" est scandaleuse car elle méprise la mémoire de ceux qui sont morts et met en péril non seulement la vie des participants mais aussi celle de leurs proches. Cette initiative bafoue par ailleurs le travail de milliers de professionnels de la santé qui se battent sans relâche pour endiguer la pandémie et lutter contre ses effets. Elle bafoue enfin l’action de toute la population qui, tous les jours, fait des efforts parfois très lourds pour diminuer les risques et stopper le virus.

"L’Abîme" ne prendra pas en charge les participants qui tomberont malade suite à cette soirée ; elle laissera ce travail à d’autres...

Elle ne soignera pas non plus les proches des participants, jeunes ou vieux, infectés par les participants dans les jours qui suivront la fête : elle laissera ça aussi à d’autres ;

Elle ne travaillera pas non plus dans les hôpitaux saturés pour accueillir et soigner les malades ;

Et elle ne consolera pas les familles endeuillées par un décès consécutif à une infection dont elle est responsable.

Elle se contentera de revendiquer son droit à l'égoïsme, en qualifiant de liberticides ceux qui veulent les en priver.

En revanche, s’ils tombent malades suite "au risque qu’ils ont pris", les responsables de "L’Abîme" et tous les participants à la fête proposée ne manqueront pas de faire appel aux médecins et hôpitaux du pays pour revendiquer "leur droit à être soignés"...

Notre jeunesse vaut mieux que ça.

J’appelle tous les jeunes du pays ainsi que tous les autres à condamner avec force cette initiative incivique, irresponsable et égoïste.