Opinions

Un appel d'une centaine d'intellectuels, d'activistes et de citoyens au monde politique, pour le climat (1).

En tant qu'intellectuels et citoyens engagés, et juchés sur les épaules de géants -ces dizaines de milliers de citoyens et décideurs engagés depuis plus de 6 mois-, il est de notre devoir de contribuer à ce que les partis et candidats expriment leur programme politique et que les citoyens votent en âme et conscience.


C'est pourquoi nous lançons un appel aux partis et candidats aux élections du 26 mai 2019 à s'engager solennellement pour le climat.

Cet appel se fait avec le soutien logistique du Comité d'initiative Déclarons l'état d'urgence environnemental et social. Le texte de l'engagement que nous invitons à prendre figure ci-après.

Cet appel à s'engager est communiqué de deux manières aux candidats : via l'adresse mail officielle de leur parti et de leur président de parti, et par la présente diffusée par voie de presse.

Nous invitons les partis (collectivement) et les candidats (individuellement) à s'engager publiquement au respect de ce texte et à nous confirmer officiellement leur engagement par mail à l'adresse urgence.environnement@gmail.com

Le Comité "Déclarons l'état d'urgence environnemental et social" s'engage à ce que chaque parti ou élu qui lui aura répondu voie son nom affiché sur une liste publique sur le site http://2605.urgence-environnement.be/

Dans la mesure du possible, nous afficherons également les commentaires reçus en réponse.

Chaque citoyen pourra ainsi voter en âme et conscience par rapport à l'enjeu de la stabilité et de la justice climatique.

Notre travail ne s’arrêtera pas là. Durant la législature 2019-2024, il sera encore possible d’intégrer cette liste publique, et nous ne manquerons pas de rappeler aux mandataires politiques leur engagement par rapport à leurs actes concrets.

Lors des élections 2024 enfin, nous veillerons à permettre aux électeurs de vérifier eux-mêmes si les efforts politiques des élus se sont hissés à la hauteur de l’enjeu climatique.

Engagement solennel pour le climat et la justice climatique

Devant vous, électeurs de Belgique, en tant que candidat aux élections du 26 mai 2019, je m'engage solennellement pour le climat.

Je reconnais publiquement :

  • que le réchauffement climatique est réel et qu'il est causé par nos émissions de gaz à effet de serre issues de nos activités ;

  • que, hors de contrôle, il provoque déjà aujourd'hui et provoquera de plus en plus de dégâts catastrophiques chez nous et partout dans le monde ;

  • qu'il est un enjeu existentiel car il menace la vie, la santé, la cohésion sociale et la prospérité économique de millions d'entre nous, en Belgique et ailleurs ;

  • que notre trajectoire d'émissions actuelle ne permet pas de minimiser ces menaces ;

  • que nous devons réduire autant nos émissions directes que nos émissions indirectes si nous voulons ralentir le réchauffement climatique ;

  • que nous disposons déjà de la technologie nécessaire pour réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre.

  • qu'outre la réduction des émissions, nous devons dès à présent construire l'adaptation et la résilience territoriale face aux chocs climatiques inévitables ;

  • qu'une transition écologique rapide et profonde de notre société est nécessaire, possible et souhaitable si et seulement si elle va de pair avec une audace politique assumée et un renforcement de la justice sociale.

Je reconnais spécifiquement l'engagement et la responsabilité légale de la Belgique de respecter l'Accord de Paris sur le climat.

En conséquence, je reconnais l'extrême urgence de modifier ensemble notre trajectoire sociétale actuelle pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 95% avant 2050, et le plus tôt possible avant cette échéance.

Je reconnais la responsabilité morale particulière de la Belgique, 20e pays le plus riche du monde, 37e empreinte carbone par habitant au niveau mondial et émetteur historique de gaz à effet de serre.

Je reconnais que la Belgique, qui dispose jusqu'à présent d'un climat tempéré, et est membre fondateur de l'Union européenne, doit être un leader de la réduction des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial.

Je reconnais ma responsabilité individuelle morale et politique, en tant que candidat aux élections, potentiel élu et futur mandataire politique, et la responsabilité collective de mon parti, face à cet enjeu existentiel.

Je m'engage à incarner aux yeux de tous les Belges le changement et les efforts nécessaire à la transition écologique, en me hissant à la hauteur de ce défi historique.

Concrètement, si je suis élu, je m'engage devant les électeurs à tout mettre en œuvre pour faire plafonner les émissions de gaz à effet de serre de la Belgique et de l'Europe au plus tard en 2022, pour réduire nos émissions de 55% avant 2030 et de 95% avant 2050, et pour déployer la résilience locale partout sur notre territoire, afin de réduire au maximum l'impact du réchauffement climatique sur les générations présentes et futures, ici et ailleurs.

Prénom Nom - le nom et le numéro de la liste - Xième candidat-e à Europe/Fédéral/Région

(1) : Liste complète des signataires