Opinions

Au printemps 2018, Sébastien de Fooz est parti marcher dans Bruxelles sans rentrer chez lui le soir et sans rien planifier. Pendant un mois, il a expérimenté comment un regard empathique peut mener vers un espace d’inspiration et vers de nouvelles formes de motivation, même dans un vécu d’errance. Cette dernière expérience lui permet d’accompagner encore mieux ceux et celles qui souffrent de routine et qui veulent du changement vertueux sans nécessairement changer de vie.

"Partir chez soi", le film sur son expédition urbaine a déjà été projeté au cinéma Galeries. Il sera projeté le 3 avril à l’Ihecs, à Bruxelles. D’autres, ainsi qu’un livre, suivront.

(...)