Une opinion de Xavier Dupret, économiste, Fondation Jacquemotte.

Une thèse circule pour l’heure. Il conviendrait, en ce qui concerne l’impact de l’épidémie de coronavirus, de ne comparer la Belgique qu’à des territoires de densité et de taille comparables. Le raisonnement est schématiquement le suivant. Plus la densité de population d’un territoire est élevée (comme c’est le cas en Belgique), plus les interactions sociales y sont nombreuses et plus le bilan de l’épidémie y est lourd. Il nous est donc suggéré de ne pas braquer nos regards sur la Chine mais plutôt sur l’Etat de New York ou la Lombardie. Au terme de cet exercice, le bilan de la Belgique, par comparaison avec ces entités, est plutôt honorable avec un taux de mortalité dû au coronavirus de 369 morts par million d’habitants.

La corrélation entre la densité de la population et la mortalité inhérente au Covid-19 ? : un lien pas si solide

Que penser, quant au fond, de la corrélation entre la densité de la population et la mortalité inhérente au Covid-19 ? Ce lien n’est, à y regarder de plus près, pas aussi solide qu’il n’y paraît de prime abord.

Prenons, pour nous en convaincre, le cas de Taïwan dont la superficie (36.000 km²) est comparable à celle de la Belgique (30.000 km²). La population de Taïwan est, par contre, de 23,78 millions d’habitants (le double de la Belgique). La densité de la population à Taïwan est donc de 660 habitants au kilomètre carré contre 367 pour la Belgique.

Malgré ce différentiel de densité, on ne compte à Taïwan que 6 décès liés au coronavirus. Le taux de moralité dû au Covid-19 y est donc de 0,25 décès par million d’habitants. C’est, de loin, beaucoup moins qu’en Belgique. Même en cas de surestimation des décès en Belgique, il faudrait imaginer un biais fort improbable pour que ce calcul soit démenti en tous points par la réalité. On pourrait objecter que Taïwan est une île. Insularité ne signifie pas nécessairement isolement. Taïwan est, en effet, un territoire particulièrement ouvert sur le monde et qui a, à ce titre, accueilli 11 millions de touristes l’année dernière (soit l’équivalent de la moitié de sa population). La Corée du Sud se caractérise également par une densité de population supérieure à notre pays (516 habitants au kilomètre carré) et la mortalité imputable au Covid-19 (4,42 morts par million d’habitants) y est bien inférieure à ce que l’on constate pour la Belgique Le lien entre densité de population et mortalité suite au coronavirus apparaît donc bien fragile.

D’autres choix de politique publique ont été formulés en Corée du Sud et à Taïwan. Il est vrai que ces deux pays ont pris de plein fouet l’épidémie de SRAS en 2003. En tout état de cause, ces différences de performances particulièrement notables n’affèrent pas à un quelconque déterminisme lié à la géographie ou à la densité de la population.

La corrélation entre densité de population et mortalité des suites du coronavirus ne se vérifie même pas

Dans le même ordre d’idées, la corrélation entre densité de population et mortalité des suites du coronavirus ne se vérifie même pas quand on analyse les données belges en les décomposant par régions. La densité de population en Flandre (qui compte, au total, 6,6 millions d’habitants) est de 485 habitants au kilomètre carré contre 215 en Wallonie. La mortalité due au coronavirus s’élève à 2 243 décès en Flandre. L’épidémie y a donc fait 339,85 morts par million d’habitants. En Wallonie, on compte 3,6 millions d’habitants et 1 523 décès dus au coronavirus, soit 423 morts par million d’habitants. La mortalité imputable au coronavirus en Wallonie est donc supérieure à la Flandre. Pourtant, c’est, comme nous l’avons vu, en Flandre que la densité de la population est la plus importante. A titre d’hypothèse, ce constat doit conduire à poser la mortalité des suites du Covid-19 davantage en lien avec des facteurs d’ordre socioéconomique. Les populations défavorisées sont, par exemple, davantage sujettes à l’obésité, un facteur important dans les complications liées au coronavirus.

Il est indispensable de formuler dès maintenant ces hypothèses, aussi déplaisantes fussent-elles, pour mieux préparer l’après…