Une opinion de membres des Agoras des Habitants de la Terre – en Belgique. Retrouvez la liste complète des signataires au bas de l'article.

Monsieur le Premier Ministre,

Par la présente lettre ouverte, nous vous demandons d’intervenir lors de la prochaine session spéciale de l’Onu consacrée à la pandémie de Covid-19, les 3 et 4 décembre prochains, afin d’amener l’ensemble des États, dont la Belgique, à dépasser les intérêts marchands et à soutenir l’appel de l’OMS pour garantir à tous les humains le droit aux vaccins et aux médicaments comme un service public gratuit.

"N'oublions pas qu'aucun d'entre nous n'est en sécurité tant que nous ne le sommes pas tous." Volkan Bozkir, Président de l'A.G. de l‘ONU

La session spéciale doit :

a) réaffirmer que la santé des personnes, des peuples et des écosystèmes de la Terre sont prioritaires et doivent prévaloir, en cas de conflit, sur les intérêts particuliers et corporatifs, économiques, utilitaires ou marchands et dès lors ;

b) approuver l'abandon pour la période 2021-2023 de l'application des règles concernant les brevets sur le vivant, en particulier sur l'ensemble des outils médicaux, des médicaments de lutte contre la pandémie Covid-19, y compris les vaccins;

c) décider la création d'une "Task Force" mondiale, sous l'égide de l'ONU, sur la révision du régime juridico-institutionnel de la propriété intellectuelle à l’ère de l’anthropocène.

Nous insistons sur le fait que les opinions publiques belges et européennes ont témoigné de leur volonté de voir l'ensemble des peuples dans le monde avoir accès à des soins de qualité pour combattre le virus et les conséquences de la pandémie Covid. Nous allons suivre de près cette session et la contribution belge qui nous l'espérons sera conforme à notre conception du service que nos Etats et l’ensemble des pouvoirs publics ont à rendre à notre humanité en pareilles circonstances, particulièrement en prenant soin des plus fragiles et des plus démunis. En vous remerciant pour l’attention portée à ce courrier et vous assurant de notre volonté de faire aboutir ces résolutions en vue du bien commun public mondial

Nous concluons en nous référant à l’autrice indienne Arundhati Roy : "Nous devons donner nos aujourd’huis pour les lendemains de notre humanité." Et cela nécessite de modifier radicalement les priorités de la finance mondiale.

Signataires : 

Prof. Riccardo Petrella, fondateur des Agoras de l’Humanité (International)

Mady Ledant, Secrétaire régionale des Equipes populaires en Brabant wallon

Alain Dangoisse, Fondateur de Jai Jagat BE/EUR

Pierre Galand, Sénateur honoraire

Catherine Schlitz, référente du projet de Carte d'identité mondiale

Pietro Pizutti, artiste

Alain Adriaens, presse indépendante

Christine Pagnoulle, Attacq Liège

Maria Palatine, musicienne, fondatrice du Harp Center Brussels

Bernard Tirtiaux, écrivain et maître verrier