Une opinion signée par plusieurs personnalités du monde académique, politique, judiciaire et culturel. Retrouvez l'ensemble des signataires au bas de l'article.

Le 27 septembre 2020, les forces armées azerbaïdjanaises ont lancé une attaque de grande envergure, avec le soutien politique et militaire déclaré de la Turquie, sur la République d’Artsakh (Nagorno-Karabakh). Des attaques ont également eu lieu sur le territoire de la République d’Arménie. Le gouvernement turc a déployé des djihadistes en Azerbaïdjan qui participent à cette offensive contre les Arméniens au cours de laquelle on emploie des armes à fragmentations, interdites par le droit international. Tout porte à craindre des violations massives des Droits de l’Homme lors de la suite de ce conflit, y compris des massacres de civils.

Nous appelons la Belgique et l’Europe à agir d’urgence face à ce dramatique conflit.

● Nous demandons à la Belgique ainsi qu’à l’Union Européenne de dénoncer clairement cette attaque.

● Nous leur demandons de sanctionner la Turquie, Etat candidat à l'adhésion et partenaire au sein de l’OTAN, pour sa participation à l’agression.

● Nous demandons à la Belgique, à l’Union Européenne et aux organisations de droits de l’homme de dénoncer l’utilisation de missiles interdits et les attaques contre les civils et les infrastructures civiles (missile LORA par exemple).

● Nous demandons à l’OTAN, dont la Turquie est membre, de lui interdire toute participation aux attaques contre l’Arménie, sous quelque forme que ce soit, sous peine de suspension de son adhésion.

● Nous appelons enfin la communauté internationale à faire cesser le feu immédiatement et à rétablir les conditions d’un dialogue pacifique, la priorité étant donnée aux personnes.

Un second appel est en préparation portant sur le droit à l’autodétermination du Hauk-Karabakh.

Liste des signataires :