Opinions
Une opinion de Xavier Damman, entrepreneur et festivalier.


Comment se fait-il qu’en 2019, un festival ne soit pas plus respectueux de l’environnement ? Coup de gueule.


Je reviens du festival Tomorrowland. J’en avais tellement entendu parler. Nous n’avons pas beaucoup d’événements qui attirent des gens du monde entier dans notre pays.

Et je peux comprendre pourquoi ce festival est si populaire. Des scènes à couper le souffle, un jeu de sons et lumières avec des effets pyrotechniques incroyables et des DJ de renommée internationale. Je tiens à féliciter les organisateurs qui en 15 ans ont travaillé sans relâche pour mettre sur pied ce festival. Nous devrions tous être fiers d’avoir un tel événement dans notre pays !

Mais… c’est une catastrophe écologique. Et, en 2019, à l’heure où nos gouvernements commencent (enfin) à déclarer l’état d’urgence climatique, on ne peut plus l’accepter.

On ne peut plus accepter les gobelets en plastique jetables qui jonchent les sols, l’eau dans des petites bouteilles en plastique où l’on vous retire le bouchon pour être sûr que vous en achetiez plus, etc. Dimanche dernier, ils empêchaient même les gens de rentrer sur le site avec une gourde d’eau, même vide.

J’avais plus l’impression de découvrir le "vieux" monde, un monde de surconsommation où l’on jette tout, que de découvrir le "monde de demain" (Tomorrowland).

Si vous gérez une plateforme, vous avez la responsabilité de l’utiliser pour aider le monde à devenir durable. Nous sommes en état d’urgence climatique et écologique. Il nous reste onze ans pour réduire à zéro nos émissions de CO2 et 18 mois pour prendre des décisions drastiques pour pouvoir y arriver.

Il est de notre responsabilité d’utiliser les plateformes mises à notre disposition pour aider le monde dans cette transition. Lorsque vous organisez un événement tel que Tomorrowland, vous avez l’opportunité de toucher énormément de festivaliers venant du monde entier. Et, comme disait l’oncle de Spiderman : "With great power comes great responsibility" ("Avec un grand pouvoir vient une grande responsabilité").

Pourquoi ne pas offrir une gourde "Tomorrowland" à chaque festivalier (ou au moins utiliser des gobelets réutilisables comme à LaSemo, Esperanzah, Best Kept Secret…) ? Pourquoi ne pas leur offrir la possibilité de découvrir la nourriture végane (il fallait chercher pour trouver des options ne fût-ce que végétariennes !) ?

Il serait un peu trop facile de jeter la pierre aux seuls organisateurs. Il y a toute une équipe ainsi que des partenaires derrière. Tout le monde est responsable. Pourquoi personne ne s’est levé pendant les meetings de préparation pour dire "non, cela ne va pas, on ne peut plus faire comme cela en 2019" ? Pourquoi les stands de nourriture ne proposent-ils pas tous au moins une option végane en haut du menu ?

Et les artistes ? Pourquoi aucun d’entre eux n’a-t-il profité de l’occasion pour faire passer un message pour le climat ? Va-t-on laisser cette tâche à une étudiante de 16 ans ?

Quelle que soit notre position, on a tous un rôle à jouer. Pensez-y. Si vous gérez un restaurant, offrez plus d’options sans viande et mettez-les en première page ; si vous êtes un journaliste ou un blogueur, écrivez sur la crise climatique, la transition écologique et mettez-les en première page ; si vous travaillez dans une école, faites pression pour proposer au moins 50 % d’options véganes dans les menus des enfants ; si vous êtes un artiste, utilisez votre art pour nous aider à voir le monde autrement, plus durable, etc. Oui, nos actions individuelles sont nécessaires mais pas suffisantes. C’est toute notre économie qui doit changer. Mais n’oublions pas non plus que toutes ces sociétés et institutions sont faites de citoyens comme vous et moi. Alors, de l’intérieur, faisons pression. Le business as usual n’est plus un scénario envisageable.

Ne vous méprenez pas, je ne suis pas opposé à Tomorrowland. C’est une incroyable aventure et une incroyable réussite belge. Célébrons-le, mais aidons les entrepreneurs et toutes celles et ceux qui sont derrière cette organisation à faire de l’événement un vrai festival du monde de demain qui inspirera toute une génération à vivre de manière plus durable et tout cela, au son des DJ qui nous feront danser !

La révolution durable sera festive ou ne sera pas.