La libéralisation de l’IVG, acquis positif pour les femmes ?

Début avril 1990, la Belgique libéralisait partiellement l’avortement. Les féministes y voyaient une avancée décisive pour leur cause. Un quart de siècle plus tard, il n’y a cependant toujours pas d’unanimité dans les rangs féminins. Entretiens croisés.

La libéralisation de l’IVG, acquis positif pour les femmes ?
©Christophe Bortels
Louise Vanderkelen (st.) et Christian Laporte
...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité