Le droit à l'oubli menace-t-il la liberté d'expression ?

Selon la Cour de cassation, le droit à l’oubli peut justifier une ingérence dans la liberté de la presse et imposer une altération du texte des archives des journaux en ligne. Le respect de la vie privée est renforcé. Mais cela inquiète : le droit à l’oubli devient un droit à la réécriture de l’histoire.

Le droit à l'oubli menace-t-il la liberté d'expression ?
©tIMOTHY kRAUSE
Entretien : Thierry Boutte
Selon la Cour de cassation, le droit à l’oubli peut justifier une ingérence dans la liberté de la presse et imposer une altération du texte des archives...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet