L’archéologie le prouve : solidarité et entraide ont permis notre survie

La préhistorienne Marylène Patou-Mathis éclaire les origines de la violence. Les premiers hommes avaient compris l’importance de la coopération, et de l’empathie sociale, pour survivre… Ce qu’on réapprend, en ce moment.

L’archéologie le prouve : solidarité et entraide ont permis notre survie
La préhistorienne Marylène Patou-Mathis éclaire les origines de la violence. Les premiers hommes avaient compris l’importance de la coopération, et de l’empathie sociale, pour survivre… Ce qu’on réapprend, en ce moment.

La semaine passée, nous donnions, dans les colonnes culturelles de La Libre,

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité