Nicolas Bouzou : "Que les conservateurs se rassurent : la famille reste la valeur sûre"

Infidélité, polyamour, Tinder… : ce n’est pas souvent qu’un économiste libéral explore les relations amoureuses de notre modernité. Notre société bâtie sur l’individualisme et un capitalisme de la nouveauté et de l’hyperchoix fait de nous des enfants gâtés ne supportant plus la frustration ; des consommateurs, des employés, des électeurs structurellement infidèles. En amour aussi ? Mêlant économie , démographie et philosophie, Nicolas Bouzou défend in fine avec force les nouvelles formes de relations amoureuses et de procréation qui, loin de tuer la famille, en font la valeur sûre de demain. Et voilà que le XXIe siècle pourrait être, selon lui, celui de l’"amour augmenté".

Nicolas Bouzou : "Que les conservateurs se rassurent : la famille reste la valeur sûre"
©Editions l'Observatoire
Nicolas Bouzou (né en 1976) est un économiste...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité