"Le cycliste incarne l'avenir du monde"

À la première page , le ton Tronchet est donné. "La différence entre auto et vélo est la posture. Le cycliste est droit comme un I. Il évoque les poses de la statuaire antique et renvoie une image noble de l’humanité. Le conducteur évoque plutôt le C cédille et rappelle, lui, le téléspectateur avachi dans son sofa, reflet indigne de l’espèce humaine." Sûr que le bois de la Cambre et le débat sur la mobilité à Bruxelles s’en trouveront plus apaisés après la lecture des 54 saynètes de la version BD d’un livre manifeste écrit il y a vingt ans par l’auteur de Raymond Calbuth, un autre rebelle.

"Le cycliste incarne l'avenir du monde"
©D.R.
Pourquoi vous avez choisi...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité