La Belgique sort du nucléaire: une hérésie?

Dix ans après le choc Fukushima, l’entreprise Engie, qui exploite les centrales belges, acte la sortie du pays du nucléaire - décidée bien avant le désastre nippon - en n’envisageant plus la prolongation des réacteurs. Une hérésie économique et énergétique à l’heure du changement climatique ?

Clément Boileau
La Belgique sort du nucléaire: une hérésie?
©Flémal