"Ce sont les chevreuils qui m’ont choisi et apprivoisé"

C’était il y a dix ans : physiquement épuisé, Geoffroy Delorme mettait un terme à sept années passées dans la forêt, dont la dernière en autonomie complète. Il avait 26 ans. Ce n’est qu’en 2017 qu’il décide de raconter ce chapitre hors norme de sa vie, à partir de notes rédigées sur le vif, mais surtout en puisant dans ses sensations, profondément gravées en lui. Le témoignage qu’il livre dans L’Homme-chevreuil est un condensé des moments les plus forts de cette expérience d’immersion.

"Ce sont les chevreuils qui m’ont choisi et apprivoisé"
©Les Arènes
C’est une aventure humaine fascinante qui se dessine à travers ces pages ponctuées de photos prises par Geoffroy Delorme lui-même. Le côté pratique des choses (un minimum de toilette, l’approvisionnement en allumettes) est vite évacué pour se centrer sur la vie au quotidien : les stratégies de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité