Réouverture des terrasses, des lieux culturels, organisation de "boums": la désobéissance civile peut-elle être légitime ?

La désobéissance civile peut-elle être légitime ? Des acteurs de la culture ou de l’Horeca appellent à la désobéissance civile contre les mesures Covid. Selon Socrate, dénoncer l’injustice n’empêche pas de reconnaître l’autorité. Pour l’État, le non-respect des mesures Covid met la vie d’autrui en danger.

Entretiens : Anne Lebessi, Thierry Boutte, Bosco d'Otreppe
Réouverture des terrasses, des lieux culturels, organisation de "boums": la désobéissance civile peut-elle être légitime ?
©JC Guillaume
Jusqu’à quel point le principe de légalité doit-il prévaloir sur celui de la justice ? Quand une loi est injuste, la désobéissance n’est-elle pas un droit ? L’idée de résistance pacifique à une loi injuste a toujours existé. Antigone, Gandhi, Martin Luther King ou Mandela en sont les représentants...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité