Delphine de Vigan : "Je n’ai pas renoncé... à l’idée qu’après la mort, on laisse une trace, une onde, une vibration"

Son dernier roman, Les enfants sont rois, dénonce le voyeurisme et l’exploitation des enfants influenceurs. Entretien avec Delphine de Vigan, qui n'a pas son pareil pour ausculter, avec succès, les tortureux rouages de la société actuelle.

Paris a des allures de printemps. Il a gelé. Mais le soleil illumine la petite rue Gaston Gallimard, là où se situe la prestigieuse maison d’édition qui fait...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité