Peut-on s'en prendre à l'art pour défendre la cause environnementale?

L'action choc de vendredi dernier, à la National Gallery de Londres, menée par deux militantes climatiques qui avaient aspergé de soupe l'un des chefs-d'oeuvre de Van Gogh questionne le rôle de l'art de notre société. Face à face.

Alice Dive et Bosco d'Otreppe
Peut-on s'en prendre à l'art pour défendre la cause environnementale?
©AP
"Qu'est-ce qui vaut le plus, l'art ou la vie ?" Telle est la question que posaient vendredi dernier deux militantes climatiques au Royaume-uni. Elles venaient d'asperger de soupe à la tomate en conserve...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité