Ripostes Toutes les civilisations ne se valent pas : comment réagissez-vous aux propos de Claude Guéant ?

On peut d’abord remettre cette phrase dans le contexte politique des élections présidentielles en France. Dans ce cas-là, c’est une énième saillie de Claude Guéant contre l’Islam, les immigrés, etc. Et c’est une façon nauséabonde d’envoyer des signes à l’électorat de droite, voire de l’extrême droite. Dans le cadre de cette lecture politique, on a vu toutes les réactions de la gauche française accusant Claude Guéant d’être le rabatteur des voies du Front national.

Et si l’on sort du contexte politico-politique français ?

J’ai envie de prendre Claude Guéant à contre-pied. La première manière de réagir est de s’opposer à l’idée qu’il y ait des civilisations supérieures aux autres. Toutes les grandes civilisations ont leurs avantages et leurs inconvénients, pas question de les comparer. En les hiérarchisant, on les mettrait en concurrence et ce serait la théorie du choc des civilisations.

Mais, personnellement, je me positionnerais autrement. Si je choisis de prendre la phrase de Claude Guéant au mot, je considère que ma civilisation vaut plus que d’autres : mais pourquoi lui donner cette valeur ? Et là, c’est tout le débat sur ce qu’on entend par civilisation et ce qu’on veut protéger.

Quels sont précisément les sens à attribuer au mot “civilisation” et en quoi cela éclaire-t-il différemment les propos de Claude Guéant ?

Si la civilisation est un régime politique, il est tout à fait vrai que toutes les civilisations ne se valent pas. On est d’accord que la démocratie vaut plus que le nazisme ou les talibans, en tant que régime politique. Et que la démocratie moderne vaut plus que la démocratie athénienne. Par contre, si on prend la civilisation au sens de toutes les productions culturelles (les œuvres d’art, la littérature, etc.), il ne peut pas y avoir de hiérarchie des civilisations. Est-ce que “Harry Potter”, c’est mieux ou moins bien qu’une tragédie de Sophocle ? Cela n’a pas de sens...

Ce que Claude Guéant veut dire, c’est encore autre chose. Pour lui, la civilisation est un type d’organisation de la société. On est dans un ensemble de valeurs et de coutumes. Et là, les choses deviennent plus compliquées. Là où il a raison, c’est de dire que chacun est attaché à sa civilisation. Seulement, je réponds : qu’est-ce que j’aime, moi, dans ma civilisation européenne ? Personnellement, j’aime la liberté individuelle (le mariage homosexuel, le droit à l’avortement, etc.) et je n’aime pas le capitalisme financier, je n’aime pas les marchés de Noël et les 4X4. Pour moi, notre civilisation européenne, ce n’est pas ça. Et donc, ce qui fait la valeur de notre civilisation européenne, c’est le contraire de ce que défend Claude Guéant. Elle ne s’oppose pas à l’Islam, elle l’accepte sans nier pour autant les problèmes de fanatisme, d’intégrisme... Une femme musulmane a le droit de se promener voilée dans la rue, ce que n’accepte pas Claude Guéant. Bref, ce qui fait la supériorité de notre civilisation, ce pourquoi il faudrait la protéger, c’est exactement le contraire de ce que dit Claude Guéant. Pour moi, le danger ne vient pas de l’Islam comme il le dit, mais bien du nationalisme et du populisme qui rongent notre civilisation. De ce point de vue-là, ce monsieur représente plus un danger que les musulmans qu’il critique.