Ripostes Durant la législature, les questions liées à la sécurité (avec les attentats) et à la Défense (avec l’achat des avions F35 notamment) ont été au cœur de l’actualité. Pourtant, durant la campagne, peu de débats abordent la question de l’avenir de l’armée et de la politique militaire en Belgique. Même les programmes, si ce n’est sous l’angle du budget, abordent relativement peu cette question. Pour Joseph Henrotin, c’est le signe que la Belgique "gère" son armée d’un point de vue managérial, mais manque de réelle vision pour définir ses finalités et son futur.